Red Bull : "Verstappen a vraiment élevé son niveau"

Christian Horner estime que Max Verstappen a su élever son niveau en 2017, particulièrement en qualifications.

Red Bull : "Verstappen a vraiment élevé son niveau"
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing à la photo d'équipe
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17 au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Max Verstappen a connu une saison à deux visages, affectée par de nombreux problèmes de fiabilité, et a terminé l'exercice 2017 à 32 points de son coéquipier Daniel Ricciardo au championnat. Mais le Néerlandais a remporté deux Grands Prix, soit un de plus que l'Australien, tandis qu'il a dominé son voisin de garage en qualifications (13-7) et en course lorsque les deux voitures ont vu l'arrivée (5-2).

Aux yeux de son directeur d'équipe Christian Horner, Verstappen a clairement progressé en 2017 dans son niveau de performance.

"Max a vraiment élevé son niveau, particulièrement le samedi, et Daniel a dû le suivre pour rester au coude à coude avec lui", confie Christian Horner à Motorsport.com. "Les écarts entre eux deux sont souvent très petits, et c'est exactement ce que nous voulons."

Il y a eu de rares éclats entre Verstappen et Ricciardo, avec comme fait marquant l'accrochage entre les deux hommes au départ du Grand Prix de Hongrie, mais le respect mutuel n'a jamais été affecté pour autant.

"Ils ont tous les deux incroyablement bien couru", salue Horner. "C'est un formidable duo de pilotes avec lesquels travailler. Fondamentalement, il y a un respect entre eux deux. Ils s'entendent bien, ils se respectent l'un et l'autre. Ils sont rivaux en piste, ils courent avec acharnement, mais ils respectent toujours le fait de piloter pour une équipe."

Durant la première partie de la saison, Max Verstappen est celui qui a connu le plus d'ennuis de fiabilité chez Red Bull. En revanche, la situation s'est quelque peu inversée lors des derniers rendez-vous de la saison, mais Daniel Ricciardo s'en est accommodé pour ramener autant de points que possible.

"Daniel a fait une série de podiums pendant l'été", rappelle Horner. "Malheureusement, il a connu une certaine malchance lors des dernières courses, où il était aussi dans d'excellentes positions. À Mexico, il aurait dû être sur le podium, peut-être même deuxième. Pareil à Austin."

"Ça a été dur pour lui. Il est un petit peu plus âgé, il a déjà traversé de la malchance auparavant et je crois qu'il a incroyablement géré ça. Il a fait une saison formidable. Certains de ses dépassements cette année ont été phénoménaux."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

partages
commentaires
Vandoorne : Mon début de saison "n'était pas suffisamment bon"

Article précédent

Vandoorne : Mon début de saison "n'était pas suffisamment bon"

Article suivant

Bilan saison - Gasly, l'éclectisme avec succès

Bilan saison - Gasly, l'éclectisme avec succès
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021