Red Bull : "Verstappen devrait être 3e du championnat"

Fréquemment contraint à l'abandon cette saison, Max Verstappen est le pilote titulaire qui a parcouru le moins de tours en course en 2017. Christian Horner est convaincu qu'avec un scénario plus favorable, il serait dans le top 3 du championnat.

Red Bull : "Verstappen devrait être 3e du championnat"
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Le deuxième, Max Verstappen, Red Bull, soulève son trophée
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing et Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Le deuxième, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Max Verstappen, Red Bull Racing sur le podium avec du champagne
Le deuxième, Max Verstappen, Red Bull, le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, sur le podium
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H et Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 en lutte pour une position
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 est félicité par Max Verstappen, Red Bull Racing dans le Parc Fermé

Il est vrai que Max Verstappen n'a pas eu beaucoup de réussite avec sept abandons enregistrés cette saison, tantôt trahi par son unité de puissance, tantôt impliqué dans des accidents, si bien qu'après le Grand Prix de Singapour, il n'avait que 68 points au compteur, soit autant que le pilote Force India Sergio Pérez – à comparer aux 162 unités alors engrangées par son coéquipier Daniel Ricciardo, qui n'a abandonné que trois fois cette année.

Verstappen a toutefois parfaitement redressé la barre lors des deux dernières courses, avec une victoire à Sepang suivie par une deuxième place au Japon, à chaque fois à l'issue d'un duel avec Lewis Hamilton. Avec 111 points à son actif, Verstappen revient sur les talons de Kimi Räikkönen. Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, n'hésite d'ailleurs pas à affirmer que Verstappen mériterait d'occuper la troisième place du championnat, actuellement tenue par Valtteri Bottas avec 234 unités.

"Il y a eu énormément de courses cette année où il était dans une position fantastique pour obtenir d'excellents résultats", déclare Horner pour Motorsport.com. "Il a eu quatre problèmes mécaniques, tous des problèmes moteur. Si l'on regarde les points perdus, il devrait être troisième du championnat maintenant, même si ce serait serré."

"Bravo à lui de ne pas avoir laissé la frustration prendre le dessus malgré son jeune âge. Il est resté concentré, il a continué à travailler dur, et comme je l'ai toujours dit, quand les choses allaient tourner en sa faveur, elles n'allaient pas le faire à moitié. Et c'est exactement ce qui s'est passé en Malaisie. Il a réalisé une très belle course, sans problèmes."

Horner est par ailleurs ébahi par le niveau de performance de son jeune pilote, qui dispute actuellement sa troisième saison de Formule 1 après avoir fait ses débuts en sport auto en 2014, lors d'une année intense où il avait couru en Formule 3 en réalisant divers autres essais.

"C'est stupéfiant qu'il vienne juste de fêter ses 20 ans", ajoute le Britannique. "Regardez la popularité qu'il a en Formule 1 maintenant. C'est l'un des pilotes les plus populaires, si ce n'est le plus populaire."

"Je pense qu'il grandit dans tous les domaines. Il a si peu d'expérience en courses de monoplace qu'à chaque week-end, il apprend et il devient plus fort. Il n'y a pas de raccourci pour prendre de l'expérience. Il s'apprête à conclure sa troisième saison en Grand Prix, et si l'on regarde son niveau de performance, c'est phénoménal, et son avenir est enthousiasmant."

Verstappen quittera-t-il Red Bull ?

Cependant, on ne peut nier que Red Bull n'a pas encore permis à Verstappen de jouer le titre, et un transfert du Néerlandais chez Mercedes ou chez Ferrari a été évoqué à l'horizon 2019. Horner, lui n'y croit pas.

"Je pense qu'il voit la force et l'envergure de l'équipe", estime l'Anglais. "Il s'y sent à l'aise. Il est le plus jeune vainqueur en Grand Prix, le plus jeune double vainqueur, le plus jeune pilote dans les points. Lewis est bien installé chez Mercedes, Seb a signé pour trois ans chez Ferrari. Il faut construire une équipe autour de soi, ça saute aux yeux. Mais c'est à nous de lui fournir une voiture compétitive."

Lorsque nous lui demandons si Verstappen serait réellement prêt à se mesurer à Vettel ou à Hamilton dans la même équipe, Horner répond : "C'est une question à laquelle lui seul peut véritablement répondre. Nous voulons tous être dans une position compétitive, et je pense que la façon dont nous avons développé ce châssis cette année, nous avons apporté beaucoup de performance à la voiture, et nous avons gagné du terrain par rapport à nos rivaux avec le développement, jusqu'à remporter des Grands Prix à la régulière. Nous devons maintenir cette trajectoire."

Propos recueillis par Adam Cooper

 
partages
commentaires
Diaporama - Les Néo-Zélandais en Formule 1

Article précédent

Diaporama - Les Néo-Zélandais en Formule 1

Article suivant

Comment faire respecter un budget plafonné, selon Force India

Comment faire respecter un budget plafonné, selon Force India
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021