Red Bull veut un KERS à 100% pour la Turquie

A Shanghai, Red Bull Racing est apparue une nouvelle fois en délicatesse avec son système KERS, qui n'a pas donné tous les gages de fiabilité et de performance

A Shanghai, Red Bull Racing est apparue une nouvelle fois en délicatesse avec son système KERS, qui n'a pas donné tous les gages de fiabilité et de performance.

Si cela n'entrave pas l'excellent début de saison de l'écurie championne du monde, Christian Horner a indiqué qu'il souhaitait vivement en finir avec ces ennuis pour disposer d'un KERS pleinement fonctionnel dès le prochain Grand Prix en Turquie.

En Chine, Mark Webber a dû une nouvelle fois se passer de ce système tout au long de la course. Quant à Sebastian Vettel, il n'a pu en bénéficier que par intermittence.

"Au moment du départ, son KERS n'a fonctionné que partiellement. Nous devons l'améliorer et nous avons trois semaines pour nous assurer que nous puissions en disposer à chaque tour d'une course," a déclaré Horner à la BBC.

Par ailleurs, Vettel a été handicapé en fin de course par un problème de liaison radio. "Peut-être qu'un peu d'eau du système de boisson est allée dans le micro," a supposé le team principal de l'équipe.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Sebastian Vettel
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités