Red Bull : La victoire en France réfute les "accusations" de tricherie

Pour Christian Horner, le directeur de Red Bull, la victoire de Max Verstappen au Grand Prix de France est une réponse nette aux "accusations" faites à l'encontre de l'écurie sur l'aileron arrière flexible et les pressions de pneus.

Red Bull : La victoire en France réfute les "accusations" de tricherie

Ces dernières semaines, Red Bull Racing a été au centre des attentions sur deux dossiers : d'abord celui de la flexibilité des ailerons arrière où, même si la structure n'était pas la seule soupçonnée de jouer avec les limites, elle a été largement mise en avant suite à des déclarations de Mercedes. Ensuite, celui des pressions de pneus, avec là encore des doutes sur les actions de plusieurs écuries dans le contexte des crevaisons survenues lors du GP d'Azerbaïdjan.

Ces deux affaires ont été prises à bras le corps par les instances qui ont mis en place de nouvelles procédures de contrôle dès la manche du Castellet. Cela n'a pas empêché, au Grand Prix de France, Max Verstappen de signer la pole, le meilleur tour et de l'emporter, ce qui lui a permis de conforter sa première place au classement général face à Lewis Hamilton. Sergio Pérez a quant à lui complété le podium, assurant à Red Bull un avantage de 37 points au classement constructeurs.

Quand il lui a été demandé si ce succès était un soulagement, Christian Horner a estimé que cela discréditait les critiques faites à l'encontre de Red Bull. "Beaucoup de commentaires ont été faits ces dernières semaines. Des accusations ont été portées contre nous. Mais nous avons respecté les règles et la façon dont nous avons réagi montre, je pense, notre force et notre sérieux, [et] que notre performance n'est pas basée sur la flexibilité de l'aileron arrière."

"Tout le temps, nous avons toujours suivi les prescriptions de Pirelli, et évidemment l'augmentation de la pression des pneus ce week-end a été un défi pour toutes les équipes. Mais encore une fois, l'équipe d'ingénieurs a fait un excellent travail en optimisant la voiture autour de cela."

Lire aussi :

Horner avait affirmé avant la course de dimanche que Red Bull pourrait battre Mercedes "n'importe où" si elle pouvait le faire au Paul Ricard, le circuit ayant été un bastion de la marque allemande ces dernières années. Après l'épreuve, le Britannique a déclaré que la performance en course pour renverser l'avantage traditionnel de Mercedes était "une preuve de l'intensité du travail de l'équipe" au cours des 12 derniers mois.

"N'oublions pas que 60% de la voiture est [issue de la voiture de 2020]. C'est le même châssis que celui avec lequel ils ont gagné toutes ces courses l'année dernière, donc je pense que l'équipe a fait un travail phénoménal. Nous devons juste continuer sur cette lancée, parce que Mercedes est une équipe vraiment forte. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils ne rebondissent, mais nous devons simplement continuer à faire ce que nous faisons."

Avec Luke Smith et Jonathan Noble

partages
commentaires
Hamilton : Il était "inutile" de défendre durement contre Verstappen
Article précédent

Hamilton : Il était "inutile" de défendre durement contre Verstappen

Article suivant

Williams et Simon Roberts : les raisons du divorce

Williams et Simon Roberts : les raisons du divorce
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021