Pourquoi Red Bull a battu Mercedes dans les lignes droites du Brésil

Le responsable de Red Bull Racing, Christian Horner, pense que son avantage de vitesse de pointe lors du Grand Prix du Brésil 2019 de F1 était plus lié à son niveau d'appui qu'au moteur.

Pourquoi Red Bull a battu Mercedes dans les lignes droites du Brésil

Les écuries rivales de Red Bull ont souligné l'avantage de puissance au niveau de l'unité de puissance Honda à Interlagos lors du dernier Grand Prix, Max Verstappen ayant signé la pole position avant de remporter la course. L'altitude affectant différemment les différents moteurs sur le marché, beaucoup ont suspecté l'air moins dense d'avoir joué un rôle dans ces performances face aux groupes propulseurs Mercedes et Ferrari. Cependant, pour Christian Horner, il y a aussi des différences de réglages entre les voitures.

"Je pense qu'il faut regarder les niveaux d'appui également. Je pense que Mercedes avait un niveau d'appui plus important que le nôtre, ce qui les a aidés en course, mais peut-être pas en qualifications. On peut voir qu'ils ont été très compétitifs lors de la course et, à la fin des relais, ils étaient un petit peu plus rapides que nous. Donc il y a ce compromis sur la manière de générer votre temps au tour."

Lire aussi :

Le directeur technique de Honda, Toyoharu Tanabe, partage cette vision des choses, indiquant qu'il est impossible de désigner l'unité de puissance comme le facteur clé dans la forme de Red Bull sur les pistes en altitude. "La haute altitude n'affecte pas seulement l'unité de puissance mais l'aéro. Donc, au niveau du package, nous avions mieux, ou un fort package, à Mexico et ici. Je n'ai pas de réponse claire à ce sujet."

Horner, pour sa part, explique cependant que Honda est sur une bonne dynamique après une année globalement prometteuse pour l'avenir, avec trois succès. "Quand j'ai vu que les cinq dernières pole positions [au Brésil] étaient toutes pour Mercedes, c'était fantastique pour Honda de réaliser une pole [à Interlagos] pour la première fois depuis 1991. Ensuite, obtenir la victoire également, ça montre que le dur travail paye et on dirait vraiment que nous construisons une bonne dynamique."

partages
commentaires
Prost : 2020 sera "un grand défi" pour Hamilton

Article précédent

Prost : 2020 sera "un grand défi" pour Hamilton

Article suivant

Quand Vergne se souvient des remontrances d'Helmut Marko

Quand Vergne se souvient des remontrances d'Helmut Marko
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021