Réduction des coûts - Sauber approuve l'idée de Mosley

Ardent défenseur de la réduction des coûts, Max Mosley avait échoué dans la mise en place de budgets capés lorsqu'il était Président de la FIA. Son successeur depuis 2009, Jean Todt, a lui aussi été contraint d'abandonner l'idée l'an dernier face au refus des équipes et aux potentielles difficultés de contrôle d'une telle mesure.

Récemment, Mosley a de nouveau abordé le sujet et suggéré des budgets capés à 100 millions d'euros par équipe, se disant convaincu que les teams pourraient accepter à terme une telle mesure.

La réduction des coûts est une préoccupation première pour les équipes indépendantes et plus particulièrement pour Sauber, qui n'a pas tardé à afficher publiquement son soutien à l'idée de Mosley, avant de s'en expliquer.

"En tant qu'équipe, nous avons toujours dit que les budgets capés sont la seule manière sensible d'aller de l'avant", a confié Monisha Kaltenborn à Autosport.

Sauber en appelle à la "Révolution Française" 

La directrice de l'équipe Sauber estime que le fait de limiter les budgets tout en redonnant davantage de libertés aux équipes sur le plan technique serait la meilleure approche possible.

"Je ne crois pas qu'il y a un autre concept qui permettrait de maximiser cette partie [technique], qui est l'essence de la F1. La F1 c'est avant tout la course, mais c'est aussi de l'ingénierie."

"Max a exprimé une idée intéressante, et nous avons besoin d'une vision aujourd'hui en F1. Ce type de vision, pour moi, montre qu'il y a peut-être besoin d'une Révolution Française dans le sport, car à l'époque il était également question de liberté et d'égalité. Peut-être que c'est l'heure de la Révolution Française."

Le 14 mai prochain, le Groupe Stratégique F1 se réunira de nouveau pour évoquer les futures règlements et les possibilités de réduction des coûts. 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Actualités
Tags coûts, fia, mosley, sauber