Réduction des coûts - Sauber ne baisse pas les bras

Monisha Kaltenborn n’abandonne pas le combat. La directrice de l’écurie Sauber reste l’un des fers de lance de la bataille engagée pour aller vers un meilleur contrôle et une réduction des coûts. Dénonçant régulièrement les décisions et l’attitude du Groupe Stratégique F1, le dirigeante de l’écurie suisse tire la sonnette d’alarme depuis de longs mois. 

Kaltenborn ne cesse de presser les instances dirigeantes de la F1 pour prendre des décisions qui iront dans le bon sens, afin de permettre aux plus petites écuries de survivre sur la grille. 

Sauber veut de la simplicité

A l’heure où la future réglementation technique pour 2017 est en discussions, Kaltenborn en appelle notamment à la simplification ainsi qu’à la mise en place de budgets plafonnés. L’idée soumise par l’ancien président de la FIA, Max Mosley, n’est pas bien loin. 

"Nous croyons que certains aspects de la discipline doivent être revus", insiste Kaltenborn auprès de Motorsport.com. "Nous avons le sentiment que d’un côté il faut simplifier les règles techniques, ce qui rend la hiérarchie plus serrée." 

"On a vu par le passé qu’il faut être prudent en introduisant des changements, car jusqu’à présent les nouvelles règles techniques ont seulement engendré davantage de coûts, et nous pouvons le prouver avec de nombreux exemples du passé. Il faut aussi regarder le côté technique, et l’ancien Président de la FIA Max Mosley avait certaines idées intéressantes là-dessus, comme créer un budget plafonné et donner davantage de liberté technique sous celui-ci." 

"L’autre côté concerne les coûts dans leur globalité en F1, et ce que l’on peut faire d’autre pour les faire baisser. C’est lié aux revenus en F1 et à la manière de les redistribuer pour avoir une répartition équitable."

Ecclestone a la main

Cette redistribution inégale, de plus en plus souvent montrée du doigt, est également dans le viseur de Jean Todt. Le président de la FIA a indiqué récemment qu’il souhaitait sa révision, voire sa refonte complète, mais n’a pas le pouvoir sur ce volet. A la tête de Sauber, Kaltenborn le sait également, mais s’étonne en considérant que la F1 est le seul sport à connaître une telle situation.

"Le détenteur des droits commerciaux [la FOM de Bernie Ecclestone] est responsable des accords commerciaux et ce dont nous devons nous assurer, comme dans d’autres sports, est d’avoir un plateau en bonne santé", martèle Kaltenborn. 

"Si nous comparons au football, il n’y a pas ces discussions là-bas. Il y a des grands clubs et des plus petits, mais personne ne souffre à ce point. Les plus gros clubs comprennent pleinement le besoin de garder les plus petits clubs, et il y a une redistribution qui permet à chacun de vivre et d’être viable à un certain niveau."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Actualités
Tags coûts, ecclestone, fom, kaltenborn, sauber