Renault a racheté Lotus F1 pour un euro symbolique

partages
commentaires
Renault a racheté Lotus F1 pour un euro symbolique
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Traduit par: Fabien Gaillard
27 déc. 2015 à 14:47

Renault a seulement payé une livre sterling (un euro symbolique) pour prendre le contrôle de Lotus F1 quand l’accord a été finalisé juste avant Noël.

Carlos Ghosn avec Jean-Michel Jalinier
Cyril Abiteboul, Renault F1
Camion Renault Sport F1
Pastor Maldonado, Lotus F1 E23
Romain Grosjean, Lotus F1 Team
Jolyon Palmer, Lotus F1 E23

Cela montre l’impatience des précédents propriétaires de trouver des nouveaux investisseurs capables de payer les dettes.

Les comptes de l’entreprise confirment aussi que Genii Capital et sa filiale Gravity Motorsports ont conservé 10% des parts de l’organisation restructurée, et a renoncé à des prêts d’actionnaires à hauteur d'environ 134 millions d’euros.

Le rachat était un montage compliqué qui impliquait que Genii devait d’abord racheter 6'744'444 parts à Whiterock Alliance Ltd, pour ajouter aux 60'700’00 qu’il avait déjà. Ayant repris le contrôle total sur le capital, Genii a ensuite vendu 90% des parts à Grigny (UK) Ltd, la firme qui a détenu en son temps les équipes Benetton et Renault, tout en conservant les 10% restants.

Grigny, une structure historique en F1

Grigny est une filiale de Renault, et en fait son propriétaire immédiat est Renault Développement Industriel et Commercial (RDIC). Ce dernier existe depuis 1977 et, entre décembre 1979 et mars 2000, étaient connu sous le nom de Benetton (UK) Ltd, avant même l’arrivée de l’entreprise de mode italienne en Formule 1.

Quand Renault a acquis l’écurie Benetton F1, le constructeur français a maintenu sa propriété sous le nom de Grigny jusqu’à ce qu’elle passe à Genii.

Durant l’ère du V8, Renault a utilisé Grigny pour louer des systèmes KERS a ses entreprises clientes, générant environ 9,5 millions d’euros en 2013.

Cela a changé en 2014 quand la récupération d’énergie est devenue partie intégrante de l’unité de puissance, et Grigny a juste gagné environ 590'000 euros venus de "la fourniture de services d’ingénierie et techniques à Renault Sport F1", selon ses plus récents comptes.

Après avoir été presque dormant ces dernières années, Grigny est maintenant une nouvelle fois en première ligne pour Renault en tant que propriétaire de l’équipe de F1.

Renault a finalisé son rachat de Lotus plus tôt ce mois-ci et devrait esquisser ses projets dans une conférence de presse très tôt l’année prochaine.

Article suivant
Hamilton - L'avertissement de Wolff, ni "surprenant" ni "nécessaire"

Article précédent

Hamilton - L'avertissement de Wolff, ni "surprenant" ni "nécessaire"

Article suivant

Les meilleurs dessins de Cirebox en 2015!

 Les meilleurs dessins de Cirebox en 2015!
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités