Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
39 jours
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
67 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
95 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
102 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
116 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
123 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
137 jours
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
158 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
172 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
186 jours

Renault veut un plus grand contrôle du salaire des pilotes

partages
commentaires
Renault veut un plus grand contrôle du salaire des pilotes
Par :
19 mai 2020 à 15:00

Le directeur général de Renault F1, Cyril Abiteboul, affirme qu'il faut une approche plus rationnelle de la question du salaire des pilotes dans le cadre de la discussion visant à rendre la discipline plus viable.

Les équipes de Formule 1 sont actuellement en discussion concernant la mise en place d'un contrôle des coûts plus important que prévu dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et de ses conséquences sur l'économie. Ainsi, un plafond budgétaire de 145 millions de dollars par saison devrait être mis en place dès l'an prochain, contre 175 millions (ou 153 millions d'euros) prévus initialement.

Ce plafond ne couvre malgré tout pas un certain nombre de dépenses, dont les salaires des pilotes. Pour certains dirigeants d'écuries, il faudrait justement les y inclure pour éviter de tomber dans une spirale négative. Ainsi, le responsable de Renault Cyril Abiteboul a confirmé que ce sujet faisait partie des négociations actuelles. Même s'il reconnaît des complications en raison de l'aspect légal des contrats qui lient chaque pilote à son écurie, il estime qu'il est important pour l'avenir de la discipline reine de pouvoir faire entrer ce poste de dépenses dans le cadre de ce qui est contrôlé.

Lire aussi :

"Cela fait partie du débat, de ce qui est sur la table, [mais] il y a une complexité supplémentaire au niveau juridique, parce que nous devons nous assurer que c'est légal, dans le sens où nous devons nous assurer que c'est applicable", a déclaré Abiteboul sur Sky Sports F1, dans un entretien effectué avant la série d'annonces de transferts de pilotes. "Et aussi la complexité supplémentaire [est] que vous avez certains pilotes qui ont déjà des contrats à très long terme ; donc félicitations à Max [Verstappen, dont le contrat court jusqu'en 2023] à cet égard."

"Mais si nous devons faire des exceptions pour des systèmes qui seront sains et importants pour la durabilité du sport, je crois quand même qu'il faut le faire. Nous ne devrions pas avoir un individu donné, une situation donnée – dans le cas présent, le contrat de Max ou le contrat de Charles [Leclerc, dont le contrat court jusqu'en 2024] avec Ferrari – qui bloque un processus si c'est un bon processus. Nous pensons qu'il serait logique de rationaliser un peu le salaire des pilotes lorsqu'un certain nombre de personnes vont être licenciées en raison du plafond budgétaire."

Daniel Ricciardo, qui quittera Renault pour McLaren en fin de saison, est semble-t-il l'un des pilotes les mieux payés de la grille. Le nom du remplaçant éventuel de l'Australien aux côtés d'Esteban Ocon en 2021 n'est pas connu. La rumeur fait de Fernando Alonso le favori à cette place.

Voir aussi :

Article suivant
Ce que les ailerons avant 2020 disent sur chaque équipe - 2e partie

Article précédent

Ce que les ailerons avant 2020 disent sur chaque équipe - 2e partie

Article suivant

GP de Pau 1992 : dans l'antichambre de la F1

GP de Pau 1992 : dans l'antichambre de la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard