Renault veut un plus grand contrôle du salaire des pilotes

Le directeur général de Renault F1, Cyril Abiteboul, affirme qu'il faut une approche plus rationnelle de la question du salaire des pilotes dans le cadre de la discussion visant à rendre la discipline plus viable.

Renault veut un plus grand contrôle du salaire des pilotes

Les équipes de Formule 1 sont actuellement en discussion concernant la mise en place d'un contrôle des coûts plus important que prévu dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et de ses conséquences sur l'économie. Ainsi, un plafond budgétaire de 145 millions de dollars par saison devrait être mis en place dès l'an prochain, contre 175 millions (ou 153 millions d'euros) prévus initialement.

Ce plafond ne couvre malgré tout pas un certain nombre de dépenses, dont les salaires des pilotes. Pour certains dirigeants d'écuries, il faudrait justement les y inclure pour éviter de tomber dans une spirale négative. Ainsi, le responsable de Renault Cyril Abiteboul a confirmé que ce sujet faisait partie des négociations actuelles. Même s'il reconnaît des complications en raison de l'aspect légal des contrats qui lient chaque pilote à son écurie, il estime qu'il est important pour l'avenir de la discipline reine de pouvoir faire entrer ce poste de dépenses dans le cadre de ce qui est contrôlé.

Lire aussi :

"Cela fait partie du débat, de ce qui est sur la table, [mais] il y a une complexité supplémentaire au niveau juridique, parce que nous devons nous assurer que c'est légal, dans le sens où nous devons nous assurer que c'est applicable", a déclaré Abiteboul sur Sky Sports F1, dans un entretien effectué avant la série d'annonces de transferts de pilotes. "Et aussi la complexité supplémentaire [est] que vous avez certains pilotes qui ont déjà des contrats à très long terme ; donc félicitations à Max [Verstappen, dont le contrat court jusqu'en 2023] à cet égard."

"Mais si nous devons faire des exceptions pour des systèmes qui seront sains et importants pour la durabilité du sport, je crois quand même qu'il faut le faire. Nous ne devrions pas avoir un individu donné, une situation donnée – dans le cas présent, le contrat de Max ou le contrat de Charles [Leclerc, dont le contrat court jusqu'en 2024] avec Ferrari – qui bloque un processus si c'est un bon processus. Nous pensons qu'il serait logique de rationaliser un peu le salaire des pilotes lorsqu'un certain nombre de personnes vont être licenciées en raison du plafond budgétaire."

Daniel Ricciardo, qui quittera Renault pour McLaren en fin de saison, est semble-t-il l'un des pilotes les mieux payés de la grille. Le nom du remplaçant éventuel de l'Australien aux côtés d'Esteban Ocon en 2021 n'est pas connu. La rumeur fait de Fernando Alonso le favori à cette place.

partages
commentaires
Ce que les ailerons avant 2020 disent sur chaque équipe - 2e partie

Article précédent

Ce que les ailerons avant 2020 disent sur chaque équipe - 2e partie

Article suivant

GP de Pau 1992 : dans l'antichambre de la F1

GP de Pau 1992 : dans l'antichambre de la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021