Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Renault aura "la capacité financière" d’être un Top Team

partages
commentaires
Renault aura "la capacité financière" d’être un Top Team
Par :
Traduit par: René Fagnan
23 déc. 2015 à 16:21

La nouvelle écurie de Formule 1 Renault disposerait du budget nécessaire pour se battre contre Mercedes et Ferrari au cours des prochaines années.

Romain Grosjean, Renault F1 Team
Le logo Renault F1
Le logo Renault F1
Robert Kubica, Renault F1 Team
Logo Renault F1 Team
Pastor Maldonado, Lotus F1 E23 passe devant un panneau publicitaire Renault
Cyril Abiteboul, Directeur Général Renault Sport F1
Red Bull Racing, Renault Sport F1 29

Cyril Abiteboul, l’homme qui a travaillé dans l’ombre afin de faire renaître une écurie de F1 100% Renault, soutient que le constructeur automobile français s’est donné les moyens financiers pour réussir.

Parlant pour la première fois depuis le rachat de Lotus par Renault, Abiteboul assure que le conseil d’administration de Renault était parfaitement au courant des budgets de fonctionnement des grosses écuries de F1, et était prêt à avancer les fonds nécessaires afin de réussir.

Interrogé par Motorsport.com sur la question de savoir s’il croyait que Renault possède un budget confortable, Abiteboul répond: “Je crois que nous avons été très bien conseillés dans ce domaine et que la haute direction sait à quoi s’attendre. Je pense que notre business plan est très bon. Il est très solide, au moins pour le moyen terme, le temps d’accomplir ce que nous désirons accomplir”.

Une perspective à long terme

Carlos Ghosn, grand patron de Renault, a prévenu que son entreprise aurait besoin d’au moins trois ans pour revenir au sommet. La durée de cette période concorde avec ce qu’avance Abiteboul. En revanche, les détails du financement de l’écurie ne seront pas révélés avant une conférence de presse qui sera organisée en février prochain.

Dans le communiqué de presse, Carlos Ghosn parle d’une période de trois ans. Nous devions être pragmatiques. Nous savons que ce sera long avant de renouer avec le succès,” poursuit Abiteboul.

Ce qui importe est que la machine marketing n’attende pas. Je crois que nous avons réussi en F1 avec Red Bull. En tant qu'écurie, nous avons été compétitifs. Cependant, nous n’avons jamais été très bons en marketing et en publicité ; pour faire le lien entre la F1 et le reste de l’entreprise.

“Ce qui presse est de faire en sorte que Renault traduise ce que nous ferons en piste en valeur marketing pour le groupe et pour la marque. Cela est primordial. Cela nous apportera la stabilité, ce qui assurera notre capacité financière ainsi que le temps requis pour devenir un joueur majeur en F1,” précise Abiteboul.

Des ambitions raisonnables pour 2016

Renault ayant confirmé son retour officiel en F1 plus tôt en décembre, Abiteboul reconnaît qu’il sera pratiquement impossible d’effectuer des progrès majeurs en 2016.

Selon lui, la saison prochaine en sera une de transition. Il croit que le succès ne se mesurera pas en points comptés, mais en constatant une forme de cohésion dans l’équipe.

Je pense que nous devons être raisonnables,” dit-il à propos de 2016. “En ayant décidé d'arriver en F1 le 18 décembre, il est impensable d’espérer accomplir des miracles. Mais nous allons en F1 avec un plan bien tracé ; pas juste pour la saison prochaine, mais pour les années à venir”.

Abiteboul poursuit : “Selon moi, nous devons faire mieux que de bien rouler en piste. Il y a beaucoup de choses à travailler, dont la structure. Comment allons-nous intégrer cette structure? Comment allons-nous intégrer les gens dans cette structure? Comment bâtirons-nous des ponts entre les deux entités? Qu’en est-il de la culture de l’entreprise? Comment allons-nous améliorer notre unité de puissance? Nous désirons disposer d’un moteur parfaitement fiable dès le début de la saison, dès les premiers essais hivernaux. Nous devons donc effectuer d’importants pas en avant.

“L’objectif pour l’an prochain n’est pas que de compter des points au championnat. Nous devons aborder la saison 2016 avec humilité. Il y a énormément de points à améliorer,” termine Abiteboul.

Article suivant
Bilan 2015 - Alexander Rossi, des débuts encourageants

Article précédent

Bilan 2015 - Alexander Rossi, des débuts encourageants

Article suivant

La saison 2015 de Daniel Ricciardo en 50 photos

La saison 2015 de Daniel Ricciardo en 50 photos
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Jonathan Noble