Renault veut battre les top teams avec "85% de leurs ressources"

Renault prévoit de battre les équipes de pointe de Formule 1 que sont Mercedes, Ferrari et Red Bull au Championnat du monde avec "85% de leurs capacités et ressources", selon Cyril Abiteboul, son directeur général.

Renault veut battre les top teams avec "85% de leurs ressources"
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS17 et ses mécaniciens
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1 Team

Renault est engagé dans un processus en cours de développement de son fonctionnement à Enstone, après le rachat de Lotus fin 2015. Le personnel et les infrastructures ont été grandement renforcés depuis, le Losange ayant recruté plus de 100 personnes et agrandi son équipe en poursuivant un objectif de 750 employés.

Abiteboul explique que cette croissance va se poursuivre en 2018, mais à un rythme moins important, alors que le nouveau directeur exécutif, Marcin Budkowski, dont le recrutement auprès de la FIA a été grandement controversé, va travailler sur la refonte de la structure de l'équipe pour mettre en place un projet pour viser le titre tout en utilisant moins de ressources que les autres top teams.

"Fondamentalement, le défi que je soumets à notre équipe, à tout le monde, y compris moi, est d'être capable, dans un avenir à moyen terme, de lutter avec les top teams avec 85% de leurs capacités et de leurs ressources", a déclaré le dirigeant français à Motorsport.com.

"En termes de budget, mais aussi en termes d'effectif. Je n'essaie pas d'atteindre ce qu'a Mercedes ou ce qu'a Red Bull seulement pour le plaisir d'avoir la même chose. J'essaie également de faire ce qu'ils font de façon plus efficace, ce qui a toujours été la façon de faire de Renault en Formule 1. Ça ne peut pas être une course à l'armement."

Abiteboul affirme que l'incertitude autour de la future direction de la F1 sous Liberty Media, en particulier au sujet du règlement moteur et du potentiel budget capé, ajoute de la pression quand il s'agit d'augmenter l'effectif à un niveau qui pourrait conduire à devoir reculer plus tard.

"Nous allons continuer de grandir, [mais] nous allons commencer à ralentir le rythme de notre croissance, parce que franchement, c'est assez impressionnant ; impressionnant mais aussi un challenge à gérer pour tout le monde."

"Je pense qu'il faut ralentir et au final stabiliser la base, et s'assurer que nous comprenons ce qui marche, ce qui ne marche pas, évaluer les forces et les faiblesses de notre équipe, et tout de même maintenir une capacité d'ajustement, pour augmenter l'activité dans les domaines qui vont être un peu faibles."

"Nous ne voulons pas arriver au point où je crois qu'il faudrait ensuite réduire à nouveau [la croissance] dans les prochaines années, donc j'essaie d'avoir un jugement raisonnable pour une équipe de Formule 1 sur le moyen à long terme, sans mettre en danger notre capacité à nous battre pour des championnats d'ici 2020 ou 2021."

"Nous pensons que ce chiffre de 700 ou 750 [personnes] à Enstone, ça sera une bon chiffre approximatif pour fonctionner."

partages
commentaires
Newey défend le Halo et critique la philosophie du danger
Article précédent

Newey défend le Halo et critique la philosophie du danger

Article suivant

Wolff : Ocon "devra battre Pérez" en 2018

Wolff : Ocon "devra battre Pérez" en 2018
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021