Renault F1 cesse l'essentiel de ses activités jusqu'à fin mai

Renault a annoncé des mesures drastiques pour répondre à la crise que provoque l'épidémie mondiale de COVID-19.

Renault F1 cesse l'essentiel de ses activités jusqu'à fin mai

Dans le contexte de crise provoqué par la pandémie due au nouveau coronavirus, Renault F1 annonce vendredi soir la mise en œuvre de plusieurs mesures visant à se protéger économiquement. Cela concerne ses deux sites dédiés à la Formule 1, à savoir l'usine d'Enstone ainsi que le département moteur de Viry-Châtillon. Le constructeur français respecte en premier lieu la suspension réglementaire des activités qui a été décidée par la FIA et dont la durée est fixée à 35 jours d'ici la fin du mois de mai. 

Néanmoins, le Losange va plus loin en ayant recours à du chômage partiel en sollicitant les dispositifs gouvernementaux tels qu'ils sont établis au Royaume-Uni et en France. Pour l'usine moteur de Viry-Châtillon, la durée prévisionnelle d'activité partielle est de 12 semaines et pourra être soit réduite soit prolongée en fonction de l'évolution de la situation. 

Lire aussi :

À Enstone, la majorité du personnel ne travaille plus depuis le 1er avril et cela se prolongera jusqu'au 31 mai. De plus, les quelques personnes qui sont toujours en activité, et notamment les cadres dirigeants, vont subir une baisse de salaire. Ces dispositions vont dans le sens de celles déjà annoncées ces derniers jours par plusieurs autres écuries comme McLaren, Williams ou encore Racing Point.

"Les conditions très difficiles que nous traversons sur le plan humain et sanitaire et le strict respect des consignes de confinement en France et en Angleterre, ainsi que dans la majeure partie des pays organisateurs de Grand Prix, ne permettent pas encore de mesurer l’impact sur notre discipline", constate Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing. "Il est donc indispensable d’avoir recours à toutes les mesures qui s’offrent à nous afin de traverser au mieux cette période prolongée d’incertitude et d’inactivité tout en préservant l’ensemble de notre équipe, que nous avons construite au cours des quatre dernières années."

Pour l'heure, aucun Grand Prix de Formule 1 ne figure au calendrier avant celui de France, à la fin du mois de juin. L'épreuve du Castellet est elle-même menacée, alors que les dirigeants de la F1 tablent, dans le meilleur des scénarios, sur un début de saison en juillet

partages
commentaires
Hawthorn, ce Champion du monde précoce au destin tragique
Article précédent

Hawthorn, ce Champion du monde précoce au destin tragique

Article suivant

Comment la F1 a répondu aux ruses des écuries sur le carburant

Comment la F1 a répondu aux ruses des écuries sur le carburant
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021