Renault a considérablement réduit ses pertes financières

Dès sa première année avec le retour de son équipe d'usine, Renault F1 a débuté un assainissement très clair de ses finances. La publication de ses résultats financiers de l'année 2016 le confirme.

L'an dernier, à pareille époque, Renault annonçait des pertes de 66,3 millions d'euros pour 2015, quand l'équipe que le constructeur venait tout juste de racheter était encore gérée sous le nom de Lotus. En 2016, ces pertes ont considérablement chuté, s'élevant à 3,8 millions d'euros.

L'an passé, le chiffre d'affaires est également passé de 91,3 à 139,3 millions d'euros, ce qui représente une augmentation de 48 millions sur un an, soit 52,7%.

Les chiffres publiés l'année dernière souffraient de certaines "transactions ponctuelles" selon Renault, tandis que le Losange évoque notamment un taux de change plus favorable en raison du Brexit pour expliquer une partie de la progression de son chiffre d'affaires.

Depuis que la marque a racheté l'écurie d'Enstone pour revenir en Formule 1 avec son équipe d'usine, elle a mis en place un large plan d'investissement permettant de bâtir une structure solide pour l'avenir. Cela se traduit par une augmentation de 14 millions d'euros des coûts de ventes, et de 13,7 millions d'euros pour les actifs immobilisés. Renault précise également que ses coûts financiers sont en baisse, grâce à une réorganisation de sa dette.

En ce qui concerne le personnel, l'effectif était constitué de 475 personnes en moyenne en 2015, pour passer à 511 l'an dernier, impliquant une hausse de 2,3 millions d'euros de la masse salariale. Ce chiffre a déjà augmenté cette année, avec un passage aujourd'hui à 600 personnes en moyenne.

Renault a rappelé que les performances de 2016 n'étaient pas attendues comme étant exceptionnelles, et elles se sont traduites par une neuvième place au championnat constructeurs, mais que l'objectif pour 2017 était toujours de terminer cinquième.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Actualités
Tags économie