Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
49 jours
09 mai
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
98 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
105 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
140 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
154 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
182 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
189 jours
12 sept.
Course dans
196 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
210 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
213 jours
10 oct.
Course dans
223 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
238 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
245 jours
07 nov.
Course dans
252 jours

Renault croit toujours à la troisième place mais se méfie de Ferrari

Daniel Ricciardo et Esteban Ocon font toujours de la troisième place du championnat constructeurs un objectif pour Renault, malgré le retard pris en Turquie.

partages
commentaires
Renault croit toujours à la troisième place mais se méfie de Ferrari

Daniel Ricciardo le martèle depuis l'arrivée du Grand Prix de Turquie : Renault est désormais en position d'outsider dans la lutte pour la troisième place du championnat constructeurs. L'Australien précise toutefois sa pensée avant la reprise des hostilités, soulignant qu'il n'établit pas ce constat "de manière pessimiste". Renault a pris une petite claque à Istanbul par rapport à Racing Point et McLaren, accusant désormais 18 points de retard au classement. La dernière ligne droite de la saison, constituée de deux Grands Prix à Bahreïn puis de la finale à Abu Dhabi, débute ce week-end sur le circuit de Sakhir. Et malgré le retard accumulé, les deux pilotes Renault veulent jouer leur carte à fond.

"C'était probablement en pensant à Racing Point, car ils ont plus souvent eu la voiture la plus rapide cette saison", explique Ricciardo quant à ses propos plaçant Renault en position d'outsider. "Dans cette bataille, je dirais que nous sommes les outsiders. J'imagine qu'avec McLaren, ça a été plus équilibré. Je pense que McLaren et nous sommes les outsiders par rapport à Racing Point. Après la Turquie, nous le sommes clairement. Je ne le dis pas de manière pessimiste. Nous avons des points à rattraper, mais il y en a encore beaucoup à prendre sur les trois prochains Grands Prix, donc je ne considère pas que ce soit hors d'atteinte. La Turquie a clairement été un revers pour nous, mais nous ne sommes pas encore trop loin. J'ai hâte d'y être. Nous avons une belle bataille à livrer."

Lire aussi :

Une bataille qui pourrait ne plus se jouer à trois mais à quatre, compte tenu du regain de forme de Ferrari. Après le podium de Sebastian Vettel et la quatrième place de Charles Leclerc en Turquie, la Scuderia ne pointe plus qu'à 24 longueurs de la troisième position au championnat, ce qui pourrait aiguiser son appétit au terme d'une saison bien morose pour les Tifosi… Esteban Ocon en a bien conscience.

"C'est très serré entre nous tous, et nous avons vu que Ferrari revenait dans une forme beaucoup plus forte récemment, avec le retour d'un excellent rythme", prévient le Français. "Racing Point a été rapide toute l'année. Ils n'ont parfois pas inscrit autant de points qu'ils le pouvaient, mais comme nous l'avons vu dernièrement, ils sont là et ils sont un peu plus rapides que nous. C'est difficile de tirer des conclusions après des week-ends particuliers comme Portimão ou en Turquie. Je pense que ce sera un peu un retour à la normale et nous verrons le véritable rythme de chaque équipe."

Un retour à la normale mais pour lequel Renault espère également ne pas connaître d'événement contraire. Victime de plusieurs problèmes techniques ces dernières semaines, Ocon sait que des points précieux se sont envolés de la sorte. "Comme d'habitude, il faudra essayer d'extraire le maximum du package, avoir une bonne fiabilité", insiste-t-il. "Ce sera important pour les deux voitures et nous donnerons notre maximum pour marquer des points et, je l'espère, décrocher cette troisième place au championnat. C'est notre objectif."

À éviter aussi, un contact entre les deux pilotes, tel que cela a pu survenir au départ du Grand Prix de Turquie, dans des circonstances malchanceuses déjà rangées au rayon des mauvais souvenirs. "Daniel est venu s'excuser", précise Ocon. "En fait, je ne savais même pas que c'était Daniel qui m'avait touché. Je pensais que Valtteri [Bottas] m'avait touché à deux reprises, vu mon tête-à-queue et celui de Valtteri au premier virage. Et plus tard, Valtteri m'a à nouveau touché donc j'ai cru que c'était lui les deux fois. Daniel a présenté ses excuses, naturellement. Il n'avait nulle part où aller. Il est clair que ce n'était pas sa faute. C'était juste le mauvais endroit au mauvais moment."

Pour Sergio Pérez, c'est Red Bull ou rien en 2021

Article précédent

Pour Sergio Pérez, c'est Red Bull ou rien en 2021

Article suivant

Le peu d'essais avec Aston Martin n'inquiète pas Vettel

Le peu d'essais avec Aston Martin n'inquiète pas Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Lieu Sakhir
Pilotes Daniel Ricciardo , Esteban Ocon
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021