Renault doit encore hisser son niveau de jeu

Bob Bell, quelle leçon tirez-vous de la performance de l’équipe le week-end dernier en Australie ?Nous n’avons pas obtenu les résultats escomptés par rapport aux objectifs que nous nous étions fixés

Bob Bell, quelle leçon tirez-vous de la performance de l’équipe le week-end dernier en Australie ?


Nous n’avons pas obtenu les résultats escomptés par rapport aux objectifs que nous nous étions fixés. Nous pensions être plus compétitifs, tout simplement. Je pense que la nature du circuit d’Abert Park y est pour quelque chose. Ce n’est pas un tracé qui nous convient vraiment et nous nourrissions quelques doutes à ce sujet. A présent, il va falloir analyser les raisons de ces contre-performances et rectifier le tir à temps pour la Malaisie.

Beaucoup d’équipes sont assez proches les unes des autres, cela vous a-t-il surpris ? Est-ce une conséquence de la nouvelle réglementation ?


Oui, cela a été une surprise. Il existe aujourd’hui un groupe disposant de voitures très proches les unes des autres, juste derrière Brawn GP. Nous pensions que, avec la nouvelle réglementation, nous allions constater une plus grande différence entre les performances des uns et des autres avant de commencer à voir une convergence dans les solutions de design adoptées. C’est assez surprenant de voir les voitures aussi proches d’entrée de jeu, mais nous verrons comment se déroulera le Grand Prix de Malaisie.

Vous savez à présent que l’équipe doit travailler pour améliorer sa compétitivité. Comment allez-vous approcher cette question ?


Je ne pense pas que nous ayons un problème spécifique. Je crois qu’il nous faut hausser notre niveau de jeu dans plusieurs zones afin d’obtenir davantage de performance aérodynamique. Il nous faut trouver un meilleur équilibre, quelque chose qui convienne mieux à nos pilotes. Nous pouvons également travailler sur le KERS afin d’en tirer plus. Il est donc question de mieux exploiter la voiture, mais nous n’avons pas de problème spécifique.

Que pouvons-nous attendre du Grand Prix de Malaisie ? Le circuit conviendra-t-il à l’équipe ?
La surface très lisse du circuit de Sepang pourrait présenter un avantage comparé à la surface glissante et bosselée de Melbourne. Je pense aussi que nous bénéficierons davantage du KERS en Malaisie, surtout avec les longues lignes droites que comporte le circuit. Nous devrions y faire un meilleur travail. Nous ne pourrons pas apporter de nouvelles solutions à temps car la course suit directement le Grand Prix d’Australie. Par conséquent, nous allons nous concentrer sur la performance et sur l’exploitation de la R29 existante.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités