Renault écarte une solution technique proposée par Ilmor

Renault a pris la décision de ne pas adopter un design prototype réalisé par Mario Illien, mais n’a pas exclu d’utiliser certains de ses concepts pour ses futures unités de puissance en Formule 1. Le constructeur français évalue des améliorations qui aideront les équipes Red Bull et Toro Rosso à trouver un boost de performance d’ici la fin de la saison. 

Une partie du plan pour trouver plus de puissance a mené Renault à évaluer au banc d’essai un prototype de cylindre unique fourni par la compagnie Ilmor de Mario Illien. Mais en dépit de résultats initiaux encourageants, Renault croit que ses propres solutions offrent en fait une plus grande chance de progresser. 

Directeur Général de Renault Sport F1, Cyril Abiteboul a confirmé que le design d’Illien ne sera pas adopté, tout en saluant l’aide apportée. 

"Je pense que la collaboration est bonne", a-t-il confié à Motorsport.com. "C’est bien de travailler avec des gens de l’extérieur, car il n’y a pas de manière de progresser en interne si l’on ne se place pas en situation de compétition, mais aussi en partenariat avec des gens de l’extérieur. Donc en premier lieu, c’est bien d’avoir un regard extérieur, un soutien et un retour d’information."

"Mais dans l’immédiat avec notre moteur actuel, ou le moteur qui arrive, il n’y a rien qui va venir de chez Ilmor. Mais il ne s’agit pas de dire qu’il n’y aura rien à l’avenir, ou que cela n’a pas eu d’influence positive sur ce que nous ferons à la fin de cette saison. Je ne dis pas que notre relation avec Ilmor n’a pas de valeur. Ce que je dis, c’est que pour le moment il n’y a rien qui sera employé dans le moteur que nous allons utiliser."

Renault mise tout avec ses jetons

Motorsport.com rapportait au début du mois que Renault a prévu d’utiliser ses jetons de développement restants en une seule fois d’ici la fin de la saison, avec la conviction de pouvoir réaliser un gros pas en avant. Abiteboul assure que lorsque le feu vert pour l’évolution sera donné, les progrès seront au rendez-vous.

"Je veux une différence visible, pas seulement une différence que l’on peut voir avec les ingénieurs en charge de la performance sur l’ordinateur avec la télémétrie", insiste-t-il. "Je veux une différence qui peut se voir sur les temps au tour."

"Ce n’est pas le type de différence qui permettra à Red Bull de rattraper Mercedes, soyons francs à ce sujet, mais ce sera une fraction substantielle du déficit que nous avons par rapport à Mercedes."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags ilmor, mario illien, moteur, renault