Renault espère bénéficier des évolutions de la R29

Bob Bell, l’équipe a fait un pas en avant significatif en Allemagne

Bob Bell, l’équipe a fait un pas en avant significatif en Allemagne. A quoi était dû ce gain en performance ?


Les nouvelles solutions techniques que nous avons introduites ont amélioré les performances aérodynamiques et mécaniques de la voiture et nous ont permis d’être plus compétitifs. Lorsque vous développez la voiture à un niveau où les pilotes se sentent vraiment en confiance avec elle, vous obtenez souvent des résultats meilleurs que ceux espérés sur papier. Je pense que cela a été démontré au Nürburgring quand Fernando, en particulier, a été capable de hisser la barre haut et a réussi à maximiser les nouveaux développements dont était équipée sa voiture.

Malgré le fait que l’équipe n’ait marqué que deux points en Allemagne, la R29 était la voiture la plus rapide de la course. Cela doit vous rendre optimiste pour le restant de la saison…


C’est encourageant, mais il nous faut rester prudents et ne pas être trop enthousiastes après une seule course. Nous devons consolider cette performance en Hongrie afin de la valider et de confirmer que celle-ci n’était pas uniquement due à des circonstances rencontrées en Allemagne, comme, par exemple, les conditions du circuit ou la performance des pneumatiques.

Y aura-t-il encore d’autres nouveautés en Hongrie ?


En Allemagne, seule la voiture de Fernando disposait des nouveautés techniques. Mais en Hongrie, Nelson bénéficiera lui aussi de ces développements. Nous disposerons aussi d’améliorations au niveau de la carrosserie, qui devraient nous permettre de faire un autre pas en avant. Budapest sera également l’opportunité d’optimiser les améliorations déjà en place en termes de mise au point de la voiture. Je m’attends donc à ce que nous puissions bénéficier encore davantage des améliorations introduites en Allemagne.

Le Hungaroring conviendra-t-il à la R29 ?


Les problèmes rencontrés en première partie de saison n’étaient pas liés aux caractéristiques spécifiques des circuits. Ils étaient plutôt liés au manque de performance global de la voiture. Dans une certaine mesure, ces lacunes ont été corrigées grâces aux solutions techniques introduites récemment. En Hongrie, nous devrions être en mesure de produire un niveau de performance similaire à celui de l’Allemagne. Le Hungaroring est aussi un circuit que Fernando apprécie et où il a toujours été performant. Je pense donc qu’il pourra se montrer une nouvelle fois compétitif à Budapest.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités