Renault est satisfait du travail accompli

Les hommes du Renault F1 Team ont le sourire lorsque le drapeau à damier s’abat sur la séance de qualifications du Grand Prix de Malaisie

Les hommes du Renault F1 Team ont le sourire lorsque le drapeau à damier s’abat sur la séance de qualifications du Grand Prix de Malaisie.

La pluie prévue est arrivée, très tôt, et les 70 minutes qui viennent de s’écouler ont mis les nerfs de tous à rude épreuve.

Le ciel a alterné bruine, pluie, averse tropicale dans des ordres différents, sans jamais réellement suivre l’avis des météorologues.

Pourtant, malgré les conditions incertaines et changeantes, l’équipe parfaitement réagi. "’C'était dur, mais en même temps terriblement enthousiasmant" confie Eric Boullier, team principal, " Nous avons réussi à faire sortir nos pilotes en piste exactement au bon moment, et chaussés des pneumatiques adéquats. La réactivité était cruciale, et nous avons montré que cette qualité faisait partie de notre culture."

Un peu plus loin, Robert Kubica a les traits marqués. Le Polonais a tout donné dans cette séance : " Dans ces conditions, ce n’est pas l’effort physique qui mange votre énergie, mais la concentration nécessaire. Sixième, c’est bien, mais j’aurais pu faire encore mieux." Et Robert de débuter immédiatement un premier briefing avec Simon, son ingénieur de piste : "On a cru que la pluie allait d’intensifier en Q3, c’est dommage," dit-il alors, "J’ai détruit mes pneus dans ma première tentative car j’ai tout donné. Ensuite, la trajectoire séchait mais je manquais d’adhérence. Dommage..."

Vitaly, sorti des qualifications après Q2, est dans l’hospitalité de l’équipe. Pour lui aussi, les qualifications se sont plutôt bien passées. Mais comme tout pilote de F1, le Russe pense qu’il aurait pu mieux faire. "La 11ème place, quelque part, est la plus mauvaise des qualifications," dit-il, "Je suis partagé entre la satisfaction d’avoir réalisé ma meilleure performance de l’année, et la frustration d’avoir échoué à entrer en Q3 pour quelques dixièmes."

Dans le garage, il est temps de préparer les voitures pour le parc fermé. Cette année, elles restent 'à la maison', dans le box Renault, sous une bâche scellée et surveillée par des caméras infra-rouge installées par la FIA. Pour les mécaniciens, il sera donc possible de quitter le circuit tôt. Et de recharger les batteries à quelques heures d’une course qui promet d’être extrêmement disputée.

[Site communautaire du Renault F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Type d'article Actualités