Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
21 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
29 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
43 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
78 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
91 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
106 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
113 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
127 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
134 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
148 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
162 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
190 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
197 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
218 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
232 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
246 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
253 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
267 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
281 jours

Renault "exaspéré" par le maintien de la règle sur les pneus de Q2

partages
commentaires
Renault "exaspéré" par le maintien de la règle sur les pneus de Q2
Par :
9 déc. 2019 à 14:35

Le directeur général de Renault, Cyril Abiteboul, s'est dit "exaspéré" par le fait que d'autres équipes de Formule 1 ont refusé l'abolition de la règle qui oblige les pilotes qualifiés en Q3 à partir avec les pneus de leur meilleur tour en Q2.

Les trois écuries de pointe actuelles jouissent d'un tel avantage de performance sur la concurrence qu'elles peuvent souvent s'offrir le luxe de se qualifier de Q2 à Q3 en utilisant les pneus mediums, quand les voitures du fond de top 10 doivent se battre à coup de pneus tendres. En conséquence, comme les pilotes qualifiés en Q3 ont obligation de prendre le départ avec les pneus de leur meilleur chrono en Q2, en plus d'être intrinsèquement moins rapides, les concurrents hors structures du top 3 sont aussi pénalisés sur le plan stratégique puisque contraints de s'élancer avec des gommes moins résistantes.

Cela a notamment été le cas pour les pilotes McLaren et Renault à Abu Dhabi, qui se sont tous retrouvés en difficulté et dépassés par un voire deux pilotes (Sergio Pérez et Daniil Kvyat) qui ne s'étaient pas qualifiés dans le top 10 et qui ont pu disposer d'une liberté totale leur permettant de mettre en place des stratégies optimales, à un seul arrêt. Pour le Losange, cela n'a pas changé sa position au championnat constructeurs, à savoir cinquième.

Lire aussi :

La possibilité d'abolir la règle obligeant les pilotes de Q3 à partir avec les pneus de Q2 a été évoquée par le Groupe Stratégique. Cependant, comme la date butoir pour changer la réglementation 2020 a été dépassée (le 30 avril), il fallait que cette modification soit approuvée à l'unanimité des écuries pour être intégrée à la réglementation de la saison à venir. Les écuries de pointe ainsi que certaines équipes partenaires s'y sont opposées. Et, pour le moment, la règle a même été maintenue dans le Règlement Sportif 2021, bien que l'unanimité pour le modifier ne soit pas encore exigée.

"De nouveau, nous avons vu une démonstration de cette règle idiote obligeant à partir sur les pneus tendres, ce qui donne un gros avantage aux gars derrière", a lancé Abiteboul à Motorsport.com, après Abu Dhabi. "Tout le monde s'était d'accord au sein du Groupe Stratégique [pour y mettre fin]. Ensuite, quand il y a eu un vote, tous les arrangements ont semblé revenir, et franchement ça m'exaspère."

Lire aussi :

"Il y a eu du lobbying de la part des top teams et de leurs équipes junior pour empêcher un changement, parce que c'est une règle qui a été conçue par les équipes de pointe pour les protéger. Je ne pense pas qu'elles en aient besoin, mais c'est une protection supplémentaire. C'est également quelque chose qui aide les écuries clientes ou qui sont affiliées aux top teams, et celles qui sont coincées ce sont celles que j'appelle la 'classe moyenne', McLaren et nous dans la plupart des cas."

"Pour être juste, parfois c'est à notre avantage, quand nous sommes hors du top 10 – au Mexique et à Suzuka par exemple. Mais ce n'est pas parce que c'est parfois à notre avantage que nous devons le garder. C'est une règle stupide, elle doit disparaître. Personne n'y fait rien, et franchement je suis exaspéré que ça puisse se reproduire."

Article suivant
Russell et Mercedes ont testé les pneus 18 pouces

Article précédent

Russell et Mercedes ont testé les pneus 18 pouces

Article suivant

Scandale du dopage : le GP de Russie ne se sent pas menacé

Scandale du dopage : le GP de Russie ne se sent pas menacé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard