Le président de Renault F1 va bientôt quitter son poste

Le président de Renault Sport Racing, Jérôme Stoll, qui a joué un rôle majeur dans le retour en F1 du constructeur en tant qu'écurie va quitter son poste à la fin décembre.

Le président de Renault F1 va bientôt quitter son poste

Jérôme Stoll, 66 ans, a rejoint Renault en 1980 et occupé différents postes au sein de la compagnie au fur et à mesure de son ascension dans la hiérarchie. Il est devenu, chez Renault Sport, le principal lien entre l'équipe de course à Enstone ainsi que le département moteur de Viry-Châtillon et la maison-mère.

Stoll aurait déjà dû partir fin 2018, cependant son remplaçant Thierry Koskas a quitté l'entreprise peu après l'annonce, et Stoll a alors choisi de poursuivre sa mission deux années supplémentaires. L'année 2020 a été décisive dans le maintien d'un programme en Formule 1, sous le nom d'Alpine, dans le cadre des négociations sur les Accords Concorde. Stoll supervisait également toutes les activités sportives de Renault, et notamment la Formule E.

Lire aussi :

"Ces cinq années en tant que président de Renault Sport Racing ont été très intenses", a-t-il déclaré. "Relever le défi de reconstruire une équipe de F1 est difficile, cela demande du temps, un engagement et une détermination sans faille. Un premier pas a été fait avec une équipe et des pilotes que nous pouvons maintenant voir sur le podium. Je suis conscient du privilège de pouvoir participer à tous ces changements et à tous nos progrès."

"Le sport automobile, et plus encore la F1, c'est avant tout une aventure humaine, des rencontres, des liens qui se tissent, des joies, des déceptions et des récompenses inestimables. Un nouveau chapitre s'ouvre maintenant avec Alpine et je suis sûr que le meilleur est encore à venir. Je suis heureux et fier d'avoir participé à cette grande aventure avec des gens aussi formidables."

Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport, a insisté sur l'importance du rôle de Stoll. "Quel long chemin nous avons parcouru ensemble depuis le début du projet en juin 2015 jusqu'aux podiums de cette saison. La passion de Jérôme pour la compétition ainsi que sa loyauté envers les femmes et les hommes de l'équipe ont été d'une aide inestimable au fil des ans."

"Son soutien ainsi que sa vision stratégique nous ont permis de surmonter de nombreux obstacles et de faire avancer nos idées dans un environnement de plus en plus complexe. Aujourd'hui, une nouvelle aventure commence avec Alpine et l'équipe de F1 sera un atout majeur pour le développement de la marque."

Quant à Luca de Meo, le PDG de Renault, il ajoute : "Le lien de Jérôme avec l'entreprise et sa conviction que le sport automobile fait partie de l'ADN de la marque ont contribué au retour de Renault en Formule 1 en tant qu'équipe à part entière. Son expérience et son expertise, acquises au cours de sa carrière chez Renault, ont été des atouts essentiels dans la structuration et la progression de notre équipe de F1."

partages
commentaires

Voir aussi :

Vandoorne devant Alonso à la mi-journée aux essais d'Abu Dhabi

Article précédent

Vandoorne devant Alonso à la mi-journée aux essais d'Abu Dhabi

Article suivant

Alonso termine les essais d'Abu Dhabi en tête devant les Mercedes

Alonso termine les essais d'Abu Dhabi en tête devant les Mercedes
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021