Renault : La F1 doit réfléchir à des options comme l'hydrogène

Pour Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault, la Formule 1 devrait mettre en place un panel d'experts pour travailler sur la prochaine génération de moteurs et même réfléchir à des idées comme une motorisation hydrogène.

Renault : La F1 doit réfléchir à des options comme l'hydrogène

La décision prise par Honda de quitter la Formule 1 fin 2021 a posé la question de l'avenir de la motorisation actuelle, avec une formule turbo hybride qui doit être maintenue jusqu'en 2025 avant un passage à des unités de puissance moins chères et moins avancées techniquement. Pour un certain nombre d'observateurs, la fin de l'aventure du motoriste japonais sonne l'alarme et doit pousser à des changements importants.

Pour le responsable de Renault F1, Cyril Abiteboul, la discipline reine doit travailler pour mettre en place un groupe chargé de se pencher sur d'autres options futures, parfois en empruntant des chemins totalement différents. Et parmi celles-ci, le Français n'hésite pas à aborder la question de l'hydrogène.

Lire aussi :

"Je pense que ce qui compte le plus est que nous définissions la bonne technologie pour la prochaine génération. Il y a beaucoup de technologies qui émergent. Nous voyons que le monde de l'automobile est plein de doutes. Il y a quelques années, nous n'aurions jamais parlé d'hydrogène. C'est une nouvelle chose qui se profile. Sera-ce adéquat ou approprié pour la Formule 1 ? Qui sait ? Je ne sais pas."

"Mais je pense qu'il est important de prendre un peu de recul, d'attendre pour prendre la bonne décision. Mais cela dit, nous pourrions peut-être créer un groupe qui serait un groupe mixte de personnes, d'experts, entre tous les constructeurs, comme nous l'avons fait pour les systèmes respiratoires pour le COVID. C'était incroyable de voir cette collaboration entre les équipes. C'est quelque chose que nous pourrions faire, faire de la recherche avancée, des études avancées pour la prochaine génération d'unité de puissance afin de s'assurer que c'est ce qu'il faut en termes de spectacle, de coût, de compétitivité et de plateforme marketing, et nous devrions le faire le plus tôt possible."

Lire aussi :

Pour Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, la F1 a fait le bon choix en attendant 2026 pour introduire une nouvelle réglementation, mais est enclin à l'introduction d'une réduction des coûts. "Assurément, un plafond de dépenses et un genre de gel doivent être introduits, en gardant à l'esprit qu'il nous faut un statut où tous les moteurs sont plus ou moins égaux."

"Nous ne voulons pas d'une situation où nous gelons les unités de puissance et où il y a de grands écarts de performances. Mais à l'avenir, nous devons tous nous asseoir autour d'une table, discuter de la technologie la mieux adaptée au monde réel ; comment pouvons-nous simplifier la technologie afin de dépenser moins et d'avoir ensuite un nouveau format auquel tout le monde adhère à partir de 2026 ?"

partages
commentaires

Voir aussi :

Comment Haas a inspiré la dernière tendance des ailerons arrière
Article précédent

Comment Haas a inspiré la dernière tendance des ailerons arrière

Article suivant

Nico Hülkenberg a inspiré les évolutions de Racing Point

Nico Hülkenberg a inspiré les évolutions de Racing Point
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021