Renault F1 s'en sort plutôt bien !

Après délibération du Conseil mondial de l'automobile, il a été décidé que Renault serait suspendue à vie, avec deux ans de sursis, commenous vous l'annoncions plus tôtdans la journée

Après délibération du Conseil mondial de l'automobile, il a été décidé que Renault serait suspendue à vie, avec deux ans de sursis, comme

nous vous l'annoncions plus tôt

dans la journée. Voici les détails des sanctions :

Renault F1 est donc autorisé à participer aux prochains championnats du monde de F1 mais devra être irréprochable, sans quoi elle sera suspendue à vie. Une sanction minime pour Renault, mais qui évitera peut-être à la FIA de perdre un grand constructeur, un de plus.

L'écurie française devra également participer à un programme d'amélioration de la sécurité. Le Conseil mondial s'est en revanche montré beaucoup moins clément à l'égard de Flavio Briatore.

En effet, le patron de l'écurie, et manager de Piquet Jr, est suspendu à vie de toute compétition organisée par la FIA. Ce qui veut dire qu'il ne pourra plus faire parti d'une équipe quelle qu'elle soit, qu'il ne pourra plus se rendre dans les paddocks et qu'il ne peut plus être manager d'un pilote participant à un championnat FIA.

Pat Symonds, l'autre auteur de la tricherie de Singapour 2008, écope lui d'une même suspension, mais pour une durée de cinq ans, la FIA ayant décidé d'être clémente à son égard après que le Britannique ait avoué les faits.

L'immunité de Nelsinho Piquet a elle été confirmé, et la FIA a fait savoir à Fernando Alonso qu'il n'était soupçonné de rien et qu'il n'y aurait aucune mesure à son encontre. Reste à savoir si cette peine minime suffira à conserver Renault en F1.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Flavio Briatore
Type d'article Actualités