Premier gros revers de la saison pour Renault

partages
commentaires
Premier gros revers de la saison pour Renault
Par :
2 juil. 2018 à 09:59

Après un début de saison solide qui lui a permis de se hisser à la quatrième place du championnat constructeurs, Renault a connu son premier revers sérieux de la saison 2018.

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, lors de la casse de son moteur
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, devant Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18 après son abandon
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 dans les graviers
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18

Seul Carlos Sainz a franchi la ligne d'arrivée en Autriche, hors des points, tandis que Nico Hülkenberg a dû abandonner suite à une casse moteur. C'est donc avec un zéro pointé que le Losange quitte le Red Bull Ring, ce qui ne lui était pas arrivé depuis Mexico 2017.

"Ce Grand Prix d’Autriche a été très difficile et nous avons dû faire face à de nombreux problèmes", déplore un Cyril Abiteboul forcément déçu. "L’abandon de Nico semble être lié à un problème de turbo. Nous prendrons des mesures correctives dans un futur très proche. Sa course a été stoppée après un bon départ et il était dans le rythme d’une course mouvementée par la suite."

"Carlos a pris un départ correct et nous pensions avoir pris la meilleure décision en le faisant s’arrêter sous régime de voiture de sécurité virtuelle. Nous étions en bagarre pour les points lorsque Carlos a soudainement été confronté à un énorme problème de cloquage de ses pneus. Dès lors, nous n’avions pas d’autre solution que de marquer un second arrêt, allongé à cause de dégâts sur sa voiture. Nous n’avions pas constaté cette dégradation vendredi lors des essais libres et nous n’avons pas été les seuls à souffrir de ce phénomène, sans doute à cause des conditions climatiques très différentes."

Rapidement seul en lice pour sauver les meubles du constructeur français, Sainz a perdu toute chance de bien figurer suite à cette dégradation inattendue des gommes.

"Nous avons eu beaucoup de cloquage sur nos pneus aujourd’hui et nous devons comprendre pourquoi", confirme le pilote espagnol. "Il se sont fortement dégradés et nous n’avons pas été aidés par un problème au second arrêt. Nous sommes malheureusement passés à côté de gros points. Nous aurons une autre opportunité la semaine prochaine et nous allons beaucoup travailler sur la préparation de Silverstone dans les jours à venir. Il n’y a pas de raison pour que nous ne soyons pas de retour dans le top 10 et je suis très positif avant la prochaine échéance."

Après cette grosse déconvenue, Renault conserve tout de même 13 longueurs d'avance sur la cinquième place du championnat constructeurs, désormais occupée par Haas. "Nous devons rester motivés et concentrés", prévient le directeur général Cyril Abiteboul. "Il y aura de nombreuses opportunités pour nous rattraper si nous réagissons correctement."

Article suivant
Deux Sauber dans les points, une première depuis 2015

Article précédent

Deux Sauber dans les points, une première depuis 2015

Article suivant

Un DRS inédit dans deux virages à Silverstone !

Un DRS inédit dans deux virages à Silverstone !
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu