Renault : "Notre monoplace a nettement plus de potentiel"

Nico Hülkenberg a inscrit les premiers points de Renault à Melbourne, avec une septième place qui n'est toutefois pas à la hauteur des attentes... ni du potentiel de la R.S.19, si l'on en croit Cyril Abiteboul.

Renault : "Notre monoplace a nettement plus de potentiel"

Dans une écurie Renault déçue de sa prestation en qualifications, et qui a perdu tout espoir de voir Daniel Ricciardo bien figurer dès le départ, les responsabilités ont reposé sur les épaules de Nico Hülkenberg à Melbourne. Solide, le pilote allemand a tiré son épingle du jeu au départ en pointant rapidement au huitième rang. Une place qu'il a su conserver et même améliorer en profitant des malheurs de Romain Grosjean. 

Lire aussi :

Septième à l'arrivée, Hülkenberg ramène les six premiers points de la saison à l'écurie française, mais a dû baisser pavillon face à une Haas de Kevin Magnussen bien trop rapide. De quoi imaginer un remake de la lutte entre les deux écuries pour la quatrième place du championnat constructeurs ? Il est encore trop tôt pour l'affirmer...

"Je n'ai pas été seul, sous pression tout le temps, et j'ai dû me battre pour garder cette septième place et je suis heureux de ça", résume Hülkenberg, qui sur la fin de Grand Prix a vu les autres prétendants au points se poser en menace plus ou moins directe. "Ce dont des bons débuts, six points, mais il est apparu clair qu'on avait du travail à faire pour nous battre avec les gars du milieu de peloton. Chaque piste est différente et l'équilibre de performance va varier de piste en piste, week-end après week-end, mais on doit être là et chercher des manières de le faire."

"C’était une course compliquée, notamment les dix derniers tours où j’étais sous pression. Le départ et le premier tour ont conditionné notre course tant il est crucial d’avoir une bonne position sur la piste ici. Il fallait ensuite gérer la voiture et les pneus. Nous devons continuer de creuser pour trouver de la performance."

"Sentiments contrastés"

Robert Kubica, Williams FW42 et Daniel Ricciardo, Renault R.S.19 avec des dégâts

Clairement, le résultat de Nico Hülkenberg vient sauver la mise d'un week-end mitigé pour Renault, dont l'objectif affiché cette saison est de réduire l'écart avec les écuries de pointe. Cyril Abiteboul ne peut pas le nier, et évoque "des sentiments contrastés entre les points positifs et négatif".

"Le négatif concerne les qualifications, où plusieurs problèmes ont affecté notre potentiel et nos positions de départ", précise le directeur général de Renault F1. "Cela a compliqué la première course de Daniel et nous avons essayé de reprendre des places au départ avant d’arrêter la voiture en raison des dommages subis. Nico est parvenu à retourner la situation avec une course très intelligente pour finir septième."

"Nous savons que notre monoplace a nettement plus de potentiel que ce que nous avons montré ce week-end, notamment en qualifications. La priorité de la prochaine course sera donc d’extraire davantage de performance de la plateforme initiale avec une exécution plus linéaire au fil du week-end, tout en travaillant sur les évolutions prévues."

partages
commentaires
Ferrari explique les consignes adressées à Leclerc

Article précédent

Ferrari explique les consignes adressées à Leclerc

Article suivant

Les sincères salutations radio plutôt fleuries de Bottas

Les sincères salutations radio plutôt fleuries de Bottas
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021