Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
30 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
44 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
58 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
72 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
79 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
93 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
128 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
135 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
149 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
191 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
198 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
219 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
282 jours

Renault espère poursuivre sur sa lancée en Russie

partages
commentaires
Renault espère poursuivre sur sa lancée en Russie
Par :
26 sept. 2018 à 11:35

Après avoir conforté sa quatrième place au championnat constructeurs grâce aux cinq points inscrits à Singapour, Renault entend faire de même à Sotchi, où la mission pourrait s'avérer plus difficile face à Haas.

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 sur la grille
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, au stand
Fernando Alonso, McLaren MCL33, devant Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, Charles Leclerc, Sauber C37, et Marcus Ericsson, Sauber C37
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team, lors de la parade des pilotes
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, passe sur un vibreur et lâche des étincelles
Nick Chester, directeur technique de Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18

En Russie, l'écurie française arrivera le week-end prochain avec une R.S.18 peu différente de celle vue à Marina Bay. La seule évolution notable se situera au niveau du fond plat, tandis que les autres nouveautés dernièrement apportées ont donné satisfaction.

"Nous avons des améliorations sur le fond plat", confirme Nick Chester, directeur technique châssis. "C’est une évolution de celui vu à Spa et il devrait nous offrir un petit gain. Nos déflecteurs et ailettes latérales utilisés à Singapour se sont eux comportés comme prévu donc ils seront conservés en Russie." 

"Cette double entrée dans les points [à Singapour] a fait du bien et nous l’attendions depuis un moment. Carlos [Sainz] a mené une belle course. Il a été un peu aidé en ne s’élançant pas avec les hypertendres, mais il a fait un travail parfait pour terminer huitième. Nico [Hülkenberg] a été piégé au départ, mais il a très bien piloté par la suite, notamment lors de son long relais. Au final, ces cinq points de plus nous permettent de conforter notre quatrième place. C’est l’essentiel." 

Lire aussi :

Un casse-tête pneumatique ?

Sur le tracé de Sotchi, visité par la Formule 1 pour la cinquième fois, le défi pneumatique sera suivi de près. L'asphalte du tracé russe est réputé pour sa "douceur", qui facilite la durée de vie des gommes mais pose des problèmes d'adhérence.

D'autant que Pirelli apportera une sélection identique à celle de Singapour, soit avec le même écart de performances entre les différents composés : le pneu tendre sera disponible, mais pas le supertendre, le choix se portant directement sur l'ultratendre et l'hypertendre.

"C’est délicat et l’écart entre les hypertendres et les autres pneumatiques est intéressant", prévient Nick Chester. "Ces derniers sont beaucoup plus rapides sur un tour que les autres gommes, mais la dégradation est bien plus prononcée. À Sotchi, ils seront chaussés en qualifications. La majorité des dix premiers devront donc partir avec et les pilotes devront gérer cela en course. Ce sera peut-être un peu plus facile puisque cette piste assez lisse ne fait pas trop souffrir les pneus."

"C’est assez intéressant. La surface de la piste est assez lisse. Il peut donc être compliqué d’y avoir suffisamment d’adhérence. On a besoin d’appuis moyens à élevés, mais les lignes droites empêchent de mettre trop de charge aérodynamique, sans quoi l’on souffre au niveau de la vitesse de pointe. C’est un tracé plutôt typé moteur. Les lignes droites sont assez longues, d’où des accélérations prolongées."

"La clé est d’essayer de faire fonctionner la monoplace sur ce billard et de générer assez de grip, tout en l’équilibrant pour les nombreuses phases de traction. Cela offre une stabilité dans les virages et une bonne motricité en sortie tout en gérant le sous-virage en courbe. Il y a beaucoup de choses à prendre en considération !"

Le week-end débutera également différemment pour Renault, qui lancera Artem Markelov pour la première fois en Essais Libres 1, dans la monoplace de Carlos Sainz.

Article suivant
Le programme TV du GP de Russie

Article précédent

Le programme TV du GP de Russie

Article suivant

Honda veut mener des tests pour 2019 lors des GP restants

Honda veut mener des tests pour 2019 lors des GP restants
Charger les commentaires