Renault gagne en maturité, Hülkenberg en optimisme

partages
commentaires
Renault gagne en maturité, Hülkenberg en optimisme
Par : Basile Davoine
12 mars 2018 à 10:09

La tendance est clairement à l'optimisme dans les rangs du Losange, après des essais hivernaux réussis et un nouveau palier qui semble avoir été franchi dans la croissance du projet.

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18., devant le muret des stands Renault
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18, avec un capteur aéro à l'arrière
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18

Arrivé chez Renault il y a un peu plus d'un an, Nico Hülkenberg a déjà pu mesurer les progrès de son équipe tout au long de la saison 2017, mais il constate surtout un cap significatif qui a été passé durant l'hiver. À l'issue d'essais hivernaux positifs à Barcelone, l'Allemand se dit confiant et optimiste, surtout grâce aux nombreuses données récoltées. C'est le point essentiel qu'il retient au terme des 795 tours bouclés (3700 km) en huit jours par son coéquipier Carlos Sainz et lui.

"À partir de ça, nous allons bâtir une bien meilleure connaissance de la voiture, notre compréhension, ainsi que le développement qui va aller de l'avant", insiste Hülkenberg en soulignant l'apport des nombreuses données récoltées. "Nous avons connu quelques contretemps et problèmes ici ou là, mais c'est normal avec une nouvelle voiture et de nouveaux systèmes."

"Il y a beaucoup de nouvelles choses sur la voiture, mais il y en a pas mal que vous ne pouvez pas voir car elles se trouvent sous la carrosserie. Les ingénieurs et les designers ont été assez agressifs dans énormément de domaines, donc il y avait certaines choses à apprendre et certaines surprises. Mais rien d'important sinon."

Objectif atteint

Auteur de son meilleur chrono des essais à l'occasion de la septième journée, lorsqu'il a chaussé les pneus hypertendres, Nico Hülkenberg ne base pas son optimisme uniquement sur la distance parcourue et sur les données amassées. L'ancien pilote Force India mesure également à quel point l'écurie du constructeur français a encore grandi dans la mise en place de son projet d'ensemble, et gagné en maturité.

"Ça semble beaucoup plus mature, avec une croissance au niveau opérationnelle et dans l'unité", résume Hülkenberg. "La construction de la voiture, la manière dont elle est exploitée, et ce que nous avons accompli, c'est largement mieux que l'année dernière. Tout va donc très, très bien. C'était l'objectif, mais également ce que nous devions faire si nous voulons que ce projet réussisse."

"Heureusement, Melbourne n'est plus très loin, et nous allons enfin courir à nouveau. C'est bien, je suis optimiste. Nous avons accumulé beaucoup de kilomètres et de données, nous avons plutôt bien réussi notre programme, ce qui n'est pas toujours la norme lors des essais hivernaux."

Prochain article Formule 1
Mercedes n'a pas "ressenti le besoin" d'aller chercher un chrono

Article précédent

Mercedes n'a pas "ressenti le besoin" d'aller chercher un chrono

Article suivant

Renault a fait le show à Nice

Renault a fait le show à Nice

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités