Renault et McLaren n'ont utilisé qu'un moteur lors des essais

Le directeur général de Renault F1, Cyril Abiteboul, a révélé que le moteur au losange avait fait preuve de fiabilité lors des essais hivernaux puisque ni l'écurie d'usine, ni McLaren n'ont eu à en changer au cours des six journées.

Renault et McLaren n'ont utilisé qu'un moteur lors des essais

Alors que se profile la première manche de la saison 2020 de Formule 1 à Melbourne, Renault aborde l'exercice à venir avec une confiance renouvelée sur les plans de l'aéro et de la fiabilité. Invité de Canal+ dans l'émission "La grille", Cyril Abiteboul a ainsi expliqué que l'écurie française ressortait des essais hivernaux, qui se tenaient du 19 au 21 puis du 26 au 28 février, avec beaucoup de positif, et notamment du côté de l'unité de puissance.

"Pour nous, ça a été plutôt de bons essais", a ainsi répondu Abiteboul à une question sur le bilan à tirer des six journées de roulage. "On a bien roulé, on a fait 3500 km, on visait 3750. On a couvert tous les enjeux majeurs de ces essais, à savoir, déjà, s’assurer que la voiture est fiable, qu’elle répond bien, qu’elle est en ligne avec nos attentes en termes de gains de performance pendant l’hiver."

Lire aussi :

"Ça, c’est la grande satisfaction parce qu’on avait vraiment des bons problèmes de corrélation côté aéro l’année dernière et ces problèmes sont plutôt derrière nous. C’est important pour la voiture qui est née, mais également pour le plan de développement qui est à venir."

Le dirigeant français a révélé que, contrairement à Mercedes, Ferrari et Honda, Renault n'avait dû changer aucun moteur au cours des essais de Barcelone. "Le moteur [est] fiable. Un seul moteur utilisé pour les six jours, à la fois côté Renault et côté McLaren. C’était un des gros enjeux de l’hiver, cette fiabilité qui nous a coûté en particulier beaucoup en début de saison l’année dernière."

Malgré tout, sur le plan de la hiérarchie, l'heure n'est pas aux prédictions sur la base des temps réalisés en Catalogne : "Sur le reste, [quant à savoir] où on se situe, c’est vraiment très, très difficile de tirer des conclusions si ce n’est que ça va être sacrément serré. Donc ça peut être une saison très intéressante, très excitante à vivre pour tout le monde, c’est pour cela qu’on veut qu’elle se déroule."

Un match avec McLaren et Racing Point pour la 4e place

La saison 2019 de Renault F1 a été décevante à plus d'un titre et l'objectif pour 2020 est évidemment de retrouver la place qui avait été celle de l'écurie en 2018, à savoir la quatrième derrière un top 3 qui semble encore immuable en cette dernière année de la réglementation actuelle. "L’objectif 2020 c’est de se remettre quatrième. Raisonnablement, sauf tremblement de terre, on ne peut pas espérer mieux à ce stade."

Lire aussi :

"Mais cet objectif de quatrième il ne sera pas simple quand on voit le résultat des essais, des chronos, même avec toutes les inconnues. On sait qu’il y a au minimum deux forces qui seront très proches [de Renault] – peut être un peu devant, peut-être un peu derrière, je ne sais pas encore – qui sont McLaren et bien sûr Racing Point. Donc ce match pour la quatrième [place] sera intéressant."

Toutefois, Renault, comme la plupart des autres écuries, devra économiser ses forces et ne pas se jeter entièrement dans ce combat, s'il a lieu, à moins d'un an de l'entrée en vigueur d'une réglementation révolutionnaire. "L’enjeu de cette année est de ne pas mettre toutes nos forces dans cette bataille-là. On continue d’avoir un œil sur le moyen terme, on a une pression très forte sur le court terme – il faut faire mieux, on va essayer de faire mieux – mais également ne pas ‘se tuer’ sur 2020 et s’engager très fort sur 2021. Le moteur est bien avancé, il faut que le châssis, maintenant que le règlement est à peu près bien défini, accélère bien sur 2021."

partages
commentaires
Brawn : Collaborer avec Netflix, pas rentable mais bénéfique

Article précédent

Brawn : Collaborer avec Netflix, pas rentable mais bénéfique

Article suivant

Les choix de pneus annoncés pour le GP de Bahreïn

Les choix de pneus annoncés pour le GP de Bahreïn
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021