Palmer : La Renault "n'était pas fantastique aujourd'hui"

Comme attendu, Monza n'est pas vraiment un circuit favorable aux Renault R.S.17. Nico Hülkenberg et Jolyon Palmer reconnaissent avoir vécu un vendredi plus difficile que lors des derniers Grands Prix.

Palmer : La Renault "n'était pas fantastique aujourd'hui"
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team

Même si le Losange a beaucoup progressé depuis Silverstone grâce à l'apport d'évolutions qui ont clairement amélioré le niveau global de son package, l'Autodrome de Monza est un défi particulier en ce qu'il appuie clairement sur la vitesse de pointe.

Or, le moteur Renault reste, dans ce domaine, quelque peu limité et il faut alors faire des choix forts concernant le niveau d'appui embarqué pour pouvoir rivaliser avec des monoplaces mieux dotées en termes d'unité de puissance.

"Nous avons du travail à faire", reconnaît Palmer. "La voiture n’était pas fantastique aujourd’hui. J’étais plus heureux après le vendredi de Spa. Il y a beaucoup de compromis ici. Donc nous devons tout regarder et analyser."

"Le moteur Mercedes est clairement devant, donc je pense que Force India, nous ne pouvons pas vraiment espérer lutter contre eux ici, et je ne sais pas encore pour Williams. Ça va être un petit peu dur pour nous, je pense qu’il faut battre qui on peut. Le truc avec cet endroit est que l’on ne peut pas vraiment savoir ce qui peut se passer en course."

"À Spa, nous étions concentrés sur l’optimisation de la voiture en qualifications, ça nous a coûté un peu de vitesse de pointe. Partir dans le milieu du peloton m’a coûté cher en course. Ici, nous savons que nous allons être dans le peloton. Nous savons que nous n’allons pas être septième et huitième en qualifications."

"Nous devons tout de même aller aussi vite que possible. Le rythme est toujours la clé. À moins qu'il pleuve, on a tous les indicateurs d’une course ennuyeuse à un arrêt. Au moins, c’est une piste sur laquelle, en théorie, on peut dépasser."

Du coup, l'objectif des qualifications est la Q2, tout en espérant que la Q3 puisse être atteignable. "Je pense que nous devons être en Q2, nous voulons aller en Q3. C’est difficile de savoir pour Williams, ils ont eu du mal récemment, mais c’est une des courses où ils peuvent vraiment être en Q3. Nous devons voir."

Même son de cloche du côté de Nico Hülkenberg, 12e des EL2, qui reconnaît ne pas avoir été au mieux ce vendredi. "Je ne me souviens pas de tous les vendredis et des classements mais, oui, je pense qu'il est juste de dire que, comme prévu, c’est un petit peu plus compliqué ici avec les exigences de ce circuit, la vitesse de pointe et les lignes droites."

"Cette année la voiture a bien plus de charge et d’appui ; par rapport aux années précédentes à Monza, on débute avec un sentiment qui n’est pas si bon, c’est léger au niveau de l’appui. Je suis assez heureux de l’équilibre, les virages ne sont pas notre problème aujourd’hui."

L'Allemand a connu une alerte lors de la seconde session, qui lui a coûté du roulage. "C’est lié à l’hydraulique, je pense qu’il y a eu une petite fuite donc nous avons dû rentrer. Ça nous a arrêtés en EL2, mais rien de compromettant pour le reste du week-end. Ne pas avoir le long relais n’est pas idéal."

Enfin, quand il lui est demandé si Renault allait tenter de mettre en place une tactique pour que les pilotes se donnent mutuellement de l'aspiration lors des qualifications, il répond : "Non, nous nous servirons encore des Force India pour ça."

partages
commentaires
Combustion d'huile : Mercedes assure ne pas contourner la règle

Article précédent

Combustion d'huile : Mercedes assure ne pas contourner la règle

Article suivant

McLaren va bientôt choisir son moteur 2018, sur des critères sportifs

McLaren va bientôt choisir son moteur 2018, sur des critères sportifs
Charger les commentaires
Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie Prime

Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie

Le Grand Prix de Hongrie 2021 est une course très spéciale qui, sans nul doute, rejoint la liste des plus beaux GP de l'Histoire de la Formule 1. L'événement s'est divisé en trois intrigues, et toutes plongent leurs racines dans le spectaculaire carambolage du premier tour.

Formule 1
4 août 2021
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Formule 1
3 août 2021
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021