Renault n'est pas encore au niveau entrevu cet hiver

Bob Bell, quel est votre verdict après ce week-end à Sepang ?Le résultat est clairement en dessous des objectifs

Bob Bell, quel est votre verdict après ce week-end à Sepang ?


Le résultat est clairement en dessous des objectifs. Nous n’avions pas de nouvelles pièces, la voiture était la même qu’à Melbourne. Nous avons donc constaté un niveau de performance similaire. Par contre, cet hiver nous avons vu un niveau supérieur de performance de la voiture, nous savons donc que le meilleur est à venir. Nous ne sortons pas ce niveau de performance de la voiture en ce moment. Je pense qu’il y a quelque chose d’infime et de sensible qu’il nous faut corriger, mais il est question de comprendre ce que c’est et de rectifier. Nous allons certainement faire quelques modifications pour la Chine afin d’atteindre le niveau de performance auquel nous voulons être. Par contre, cela ne nous amènera pas encore dans le peloton de tête.

Etes-vous satisfait du bénéfice de performance qu’apporte le KERS et est ce que vous allez l’utiliser en Chine ?


Nous n’avons pas changé notre position vis-à-vis de l’utilisation du KERS dont la stratégie est de l’utiliser. Le KERS présente un avantage évident sur certains circuits et la Malaisie fut un de ces circuits, mais nous verrons comment cela se déroule au courant de la saison. Peut-être pourrons-nous débattre de son efficacité sur certains circuits. Nous devons donc évaluer son avantage à chaque course et Shanghaï est définitivement un circuit où nous devrions constater un bénéfice. Globalement, le système fonctionne bien et il nous amène les avantages escomptés, comme dépasser ou défendre une position, ainsi que lors du départ.

Parlez-nous du circuit international de Shanghaï et des challenges qu’il présente...


C’est un circuit moderne avec une surface lisse présentant une variété de virages lents et rapides : de longues lignes droites, des chicanes serrées, de longs virages. Ce genre de circuit présente un vrai challenge pour les ingénieurs concernant la mise au point de la voiture. Ce n’est pas un circuit très éprouvant pour les freins mais il peut l’être pour les pneus, surtout dans le premier virage qui se resserre. Les appuis seront assez standards. La priorité sera de trouver un bon équilibre entre un set-up pour les endroits rapides et plus lents.

Dans quel état d’esprit se trouve l’équipe après deux courses ?


Toute l’équipe est très motivée et travaille très dur afin d’améliorer la voiture. Nous travaillons sur des projets intéressants à l’usine qui apporteront de la performance à la voiture dans les domaines aérodynamiques et mécaniques. Tout le monde est dans un état d’esprit positif et combatif.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités