Renault ne prendra pas de décision hâtive sur son avenir

Patrick Pélata, directeur général de Renault, a indiqué que l'affaire Singapour 2008 était un choc et un coup dur pour Renault

Patrick Pélata, directeur général de Renault, a indiqué que l'affaire Singapour 2008 était un choc et un coup dur pour Renault.

"Oui, c'est un coup dur pour nous", explique Pélata au micro de RTL. "L'écurie a considéré qu'il y avait eu faute, et toute faute appelle sanction. Piquet était déjà parti et Pat Symonds est parti lui aussi."

"Quant à Flavio Briatore, il a estimé qu'il était moralement responsable et a démissionné", précise encore le directeur général de la marque au Losange, qui déclare également que le retrait de Renault n'est pas d'actualité pour l'instant. "Ce n'est pas le débat d'aujourd'hui. On aura ce débat calmement."

Renault connaitra lundi la sanction infligée par la FIA pour avoir demandé à Piquet de se crasher afin de permettre à Alonso de remporter le Grand Prix de Singapour.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Flavio Briatore
Type d'article Actualités