Objectif atteint pour Renault, quatrième du championnat

La belle sixième place de Carlos Sainz à Abu Dhabi est venue conclure une campagne réussie pour Renault, tout en rappelant l'immense chemin restant à parcourir.

Objectif atteint pour Renault, quatrième du championnat
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Cyril Abiteboul, directeur de Renault Sport F1
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18

Le suspense était quasiment inexistant, mais mathématiquement, Renault devait encore assurer sa quatrième place au championnat constructeurs à Abu Dhabi. Si le dernier Grand Prix de la saison a débuté par une grosse frayeur avec les tonneaux de Nico Hülkenberg, il a ensuite laissé cours à une très belle performance de Carlos Sainz.

Parti avec le type de gommes idéal en raison de sa 11e place sur la grille de départ, l'Espagnol a réalisé un excellent premier relais, marqué y compris par quelques dépassements nécessaires, afin de se mettre dans une situation parfaite au moment de son unique arrêt au stand. Il a ainsi rallié l'arrivée au sixième rang. Un résultat qui lui permet de boucler l'année dans le top 10 au championnat pilotes, avant de rejoindre son nouveau défi chez McLaren.

Lire aussi :

"C’est un excellent résultat et cette sixième place aujourd’hui compense un peu la France et le Mexique. Nous la méritons !" estime Carlos Sainz. "J’avais un rythme très solide tout au long de la course et nous avons parfaitement exécuté notre stratégie. Nous terminons quatrièmes du championnat constructeurs, un résultat extrêmement important pour nous tous."

"Cette dernière manche de la saison démontre bien tous les progrès réalisés cette année. Je quitte l’équipe en étant très heureux de ce que nous avons accompli et cela me motive particulièrement en tant que pilote. C’était la dernière chez Renault et je remercie tout le monde pour l’année et demie que nous avons passé ensemble. Je ne quitte pas la famille et j’ai hâte de revoir de nombreux collègues lorsque je rejoindrai McLaren !"

Un dernier GP qui résume la saison

Pour Cyril Abiteboul, ce dernier Grand Prix de la saison est un "bon résumé" de ce qu'a fait Renault en 2018. Le Losange a certes atteint son objectif affiché dès le début de saison en accrochant la quatrième place du championnat, mais les disparités dans le niveau de performance, notamment entre les qualifications et la course, ont été nombreuses.

L'écart bien supérieur à la minute avec le vainqueur sous le drapeau à damier, bien que cette fois inférieur à un tour, rappelle également le fossé énorme qu'il faut combler pour rejoindre le wagon des équipes de pointe.

"C’est une excellente manière de terminer la saison", assure le directeur général de Renault Sport Racing. "La quatrième place est celle que nous visions au championnat. C’est donc un bon résultat qui traduit le fantastique effort collectif de l’équipe en piste et en dehors, sans oublier nos deux pilotes."

"La course [de dimanche] offre un bon résumé de notre année. Nous avons connu une qualification décevante et des premiers tours difficiles, mais l’équipe a su garder la tête froide et faire d’excellents choix stratégiques pour faire tourner la course en notre faveur. Nous avons pu capitaliser sur un excellent rythme de course et gérer notre avance sur nos concurrents directs pour nous assurer d’atteindre l’arrivée sans incident."

"Bien évidemment, c’est dommage de perdre Nico aussi vite, mais il a grandement contribué au résultat scellé [ce dimanche]. J’aimerais également remercier Carlos pour tout son travail depuis son arrivée parmi nous. Son esprit d’équipe est incroyable et nous lui souhaitons bonne chance au moment de rejoindre notre partenaire McLaren pour l’année prochaine."

partages
commentaires
Alonso déjà de retour dans une F1 !
Article précédent

Alonso déjà de retour dans une F1 !

Article suivant

Des capteurs pourraient avantager Mercedes lors des tests Pirelli

Des capteurs pourraient avantager Mercedes lors des tests Pirelli
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021