Renault a "des objectifs modestes" et vise la quatrième place

C'est dans le cadre du lancement de la saison 2020 organisé à Paris ce mercredi que Cyril Abiteboul a fixé pour Renault des objectifs "qui doivent être atteints et réalistes".

Renault a "des objectifs modestes" et vise la quatrième place

Sur le plan sportif, la volonté affichée par Renault est mesurée après avoir vécu une année 2019 plus difficile que prévu. L'heure est donc au réalisme, un mot qui a pris une importance grandissante dans le discours du management. Sous conditions, le Losange veut récupérer la quatrième place du championnat constructeurs qu'il a laissé échapper l'an passé.

"Pour la saison qui commence, nous devons respecter les trois priorités arrêtées à l’intersaison : être fiables dès le coup d’envoi, assurer un niveau élevé de développement très tôt dans la saison, et avoir un bon taux de conversion en piste", prévient Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport. "Nous devons aussi reprendre confiance et renforcer l’esprit d’équipe pour tirer le meilleur de tous, et maximiser nos chances sur chaque week-end de course lors d’une saison qui sera historiquement longue et éprouvante."

"L’objectif, c’est cette position de quatrième au championnat constructeurs, qui est réaliste et possible si l’on tient nos objectifs de fiabilité en début de saison, ce qui nous a manqué l’année dernière, de développement agressif dans le courant de la saison, et d’exécution et de réalisme en piste. Rien n’est irréaliste dans tout cela mais pour y arriver, il faut être capable aussi de se projeter dans le moyen et le long terme. Cette année 2020 doit également nous permettre d’être en phase avec nos objectifs ultérieurs plus ambitieux."

Lire aussi :

Chez Renault comme partout ailleurs sur la grille, on sait à quel point le compromis est délicat à trouver avant une telle saison. Cyril Abiteboul définit ainsi 2020 comme "une année pivot qui marque la fin d’un cycle et la préparation d’un nouveau". Elle doit en effet "permettre d’aborder dans les meilleures conditions possibles la révolution réglementaire de 2021". Car si l'objectif sportif est clair, il n'est pas le seul à tenir.

"L'année 2020 représente un certain nombre d’enjeux stratégiques avant tout, avec la finalisation des accords commerciaux en lesquels on croit", rappelle-t-il encore. "C’est un enjeu également technique avec le début de la construction de la voiture 2021, qui sera l’opportunité pour la première fois de démarrer complètement d’une feuille blanche, avec tous les bénéfices en matière d'intégration et de fonctionnement entre Viry et Enstone. Et c’est évidemment un enjeu sportif qu’il ne faut surtout pas oublier ou négliger. Pour l’enjeu sportif, on doit tenir compte de ce qui s’est passé en 2019, donc il faut des objectifs modestes, modérés, mais qui doivent être atteints et réalistes."

Propos recueillis par Léna Buffa  

partages
commentaires
Prost : L'ambition de Renault passe par un "calendrier plus réaliste"

Article précédent

Prost : L'ambition de Renault passe par un "calendrier plus réaliste"

Article suivant

Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey

Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021