Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
9 jours

Renault a vu un Palmer "différent" à Spa

partages
commentaires
Renault a vu un Palmer "différent" à Spa
Par :
31 août 2017 à 13:19

Bien que privé de top 10 en course, Jolyon Palmer a visiblement abordé de la meilleure manière possible sa deuxième partie de saison lors du Grand Prix de Belgique.

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17 après un arrêt

Sous pression depuis plusieurs semaines chez Renault, où son avenir reste incertain, Jolyon Palmer a débuté la deuxième partie de saison du bon pied le week-end dernier à Spa-Francorchamps. Et même s'il n'a pas été récompensé en course, le Britannique a régulièrement devancé son coéquipier Nico Hülkenberg durant les essais libres, avant d'atteindre la Q3 en qualifications, où un problème de boîte de vitesses l'a finalement empêché de défendre ses chances jusqu'au bout.

Si son dimanche de course a été rendu compliqué par une pénalité sur la grille de départ puis par un incident avec Fernando Alonso, le pilote Renault a visiblement satisfait son équipe en interne avec l'approche qu'il a adoptée et la confiance qu'il a enfin pu trouver au volant de la R.S.17.

"Il était comme quelqu'un de différent ce week-end", a même confié à Motorsport.com Alan Permane, directeur des opérations piste de l'écurie d'Enstone. "J'espère que cette course ne l'a pas affecté et que nous pouvons nous rendre à Monza en continuant comme ça, car il adorait piloter la voiture, il n'a pas vraiment fait de changements, il était satisfait tout au long du week-end. C'était très bien. Sans aucun doute, c'était son meilleur week-end de l'année. Il était cinq ou six dixièmes derrière Nico [avant l'été] et il est passé trois ou quatre dixièmes devant lui ce week-end, jusqu'à la course, où Nico était de nouveau au top."

À l'issue du week-end, bien que déçu de n'avoir toujours pas ouvert son compteur au championnat, Jolyon Palmer a insisté sur la confiance qu'il a enfin pu trouver dans le cockpit, lui permettant d'attaquer davantage et de chercher des limites avec lesquelles il n'avait pas encore flirté cette année. Cette hausse de niveau intervient à un moment crucial pour lui, alors que son avenir fait l'objet de nombreux doutes, tandis que la spéculation ne cesse de s'amplifier autour de Robert Kubica, qui a testé la R.S.17 en Hongrie.

"Je connais cette pression depuis un an et demi, et c'est toujours pareil", relativise néanmoins l'ancien Champion GP2. "Je ne suis pas préoccupé par ça. Je ferai la même chose à Monza. J'essaierai d'obtenir un excellent résultat sans même penser à Singapour, à l'avenir, au passé ou à quoi que ce soit."

Article suivant
Les vibrations étranges des pneus Pirelli pourraient continuer à Monza

Article précédent

Les vibrations étranges des pneus Pirelli pourraient continuer à Monza

Article suivant

Ocon : "Nous avons tous les deux franchi la limite"

Ocon : "Nous avons tous les deux franchi la limite"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Jolyon Palmer
Équipes Renault F1 Team
Auteur Scott Mitchell