Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Renault pense avoir réduit l'écart avec Mercedes et Ferrari

partages
commentaires
Renault pense avoir réduit l'écart avec Mercedes et Ferrari
Par :
3 mars 2016 à 17:23

Renault a confiance dans le fait d'avoir réduit l'écart avec Mercedes et Ferrari cette saison, après avoir trouvé une demi-seconde au tour d'amélioration sur son moteur.

Remi Taffin, Renault Sport F1 et le Dr Helmut Marko, Red Bull
Remi Taffin, Renault Sport F1
Cyril Abiteboul, Directeur Général Renault Sport Racing
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16

Commençant une restructuration et une montée en puissance en tant qu'équipe d'usine, le constructeur français a exploité beaucoup plus de temps en piste que lors des deux précédentes pré-campagnes. Et le directeur technique, Rémi Taffin, pense que l'objectif de gagner une demi-seconde au tour durant l'hiver a été atteint.

Interrogé par Motorsport.com pour savoir si l'écart avec Mercedes avait été autant réduit qu'espéré, Taffin a répondu : "Pour être honnête, comparer avec Mercedes est très difficile. Je pense qu'ils masquent leur gains, et en montreront plus une fois en Q3... Mais nous savons où nous devons aller, nous savons quel est notre objectif, et nous en sommes au point ou nous savons que nous pouvons y arriver. Les concepts sont sur la table, nous avons quelques données chiffrées du banc d'essai et avons prouvé que gagner plus d'une demi-seconde durant l'hiver est faisable. Nous l'avons fait. Et nous devons encore faire mieux."

Un deuxième objectif

Le directeur de Renault Sport F1, Cyril Abiteboul, pense que la demi-seconde gagnée est supérieure aux progrès de tous les autres constructeurs - et espère réaliser un pas en avant similaire plus tard dans l'année.

"Nous n'avons pas d'indication évidente pour l'instant de ce que les autres ont fait. J'ai entendu des bruits de couloir, mais rien de sûr", dit-il. "C'est plus que que nous pensons que Ferrari et Mercedes ont réalisé. Je n'ai absolument aucune idée de ce que Honda a fait. Ils sont encore un peu un mystère pour nous."

Concernant l'éventualité d'un autre bond en avant d'une demi-seconde en 2016, il a ajouté : "C'est le plan, c'est l'objectif. Nous visons de gagner une seconde au fil de la saison avec le moteur, mais aussi de faire d'autres progrès qui ne sont pas quantifiés pour l'instant car nous cherchons encore une référence du côté du châssis. Mais il y a aussi des attentes en matière de gains de ce côté."

Plan de développement

Taffin a déclaré que, bien que plus proche de Mercedes et Ferrari, Renault ne prétendait pas encore être à leur niveau.

"Je pense que nous devrions être plus près - mais l'écart est encore là", dit-il. "Il est juste de dire que, en fonction de comment nous gérons cette saison et de nos progrès, je pense que l'objectif reste, début 2017, de lutter avec eux si nous produisons une voiture globalement bonne. Pour être honnête, si nous travaillons encore avec Red Bull, peut-être pourront-ils être des prétendants, je ne pense pas qu'ils vont perdre leur talent même sans avoir des voitures qui peuvent gagner."

Article suivant
Jour 7 - Räikkönen au top, Haas et Manor souffrent

Article précédent

Jour 7 - Räikkönen au top, Haas et Manor souffrent

Article suivant

Kvyat ne sait pas à quoi s'attendre à Melbourne

Kvyat ne sait pas à quoi s'attendre à Melbourne
Charger les commentaires