Renault pense avoir réduit l'écart avec Mercedes et Ferrari

Renault a confiance dans le fait d'avoir réduit l'écart avec Mercedes et Ferrari cette saison, après avoir trouvé une demi-seconde au tour d'amélioration sur son moteur.

Renault pense avoir réduit l'écart avec Mercedes et Ferrari
Remi Taffin, Renault Sport F1 et le Dr Helmut Marko, Red Bull
Remi Taffin, Renault Sport F1
Cyril Abiteboul, Directeur Général Renault Sport Racing
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16

Commençant une restructuration et une montée en puissance en tant qu'équipe d'usine, le constructeur français a exploité beaucoup plus de temps en piste que lors des deux précédentes pré-campagnes. Et le directeur technique, Rémi Taffin, pense que l'objectif de gagner une demi-seconde au tour durant l'hiver a été atteint.

Interrogé par Motorsport.com pour savoir si l'écart avec Mercedes avait été autant réduit qu'espéré, Taffin a répondu : "Pour être honnête, comparer avec Mercedes est très difficile. Je pense qu'ils masquent leur gains, et en montreront plus une fois en Q3... Mais nous savons où nous devons aller, nous savons quel est notre objectif, et nous en sommes au point ou nous savons que nous pouvons y arriver. Les concepts sont sur la table, nous avons quelques données chiffrées du banc d'essai et avons prouvé que gagner plus d'une demi-seconde durant l'hiver est faisable. Nous l'avons fait. Et nous devons encore faire mieux."

Un deuxième objectif

Le directeur de Renault Sport F1, Cyril Abiteboul, pense que la demi-seconde gagnée est supérieure aux progrès de tous les autres constructeurs - et espère réaliser un pas en avant similaire plus tard dans l'année.

"Nous n'avons pas d'indication évidente pour l'instant de ce que les autres ont fait. J'ai entendu des bruits de couloir, mais rien de sûr", dit-il. "C'est plus que que nous pensons que Ferrari et Mercedes ont réalisé. Je n'ai absolument aucune idée de ce que Honda a fait. Ils sont encore un peu un mystère pour nous."

Concernant l'éventualité d'un autre bond en avant d'une demi-seconde en 2016, il a ajouté : "C'est le plan, c'est l'objectif. Nous visons de gagner une seconde au fil de la saison avec le moteur, mais aussi de faire d'autres progrès qui ne sont pas quantifiés pour l'instant car nous cherchons encore une référence du côté du châssis. Mais il y a aussi des attentes en matière de gains de ce côté."

Plan de développement

Taffin a déclaré que, bien que plus proche de Mercedes et Ferrari, Renault ne prétendait pas encore être à leur niveau.

"Je pense que nous devrions être plus près - mais l'écart est encore là", dit-il. "Il est juste de dire que, en fonction de comment nous gérons cette saison et de nos progrès, je pense que l'objectif reste, début 2017, de lutter avec eux si nous produisons une voiture globalement bonne. Pour être honnête, si nous travaillons encore avec Red Bull, peut-être pourront-ils être des prétendants, je ne pense pas qu'ils vont perdre leur talent même sans avoir des voitures qui peuvent gagner."

partages
commentaires
Jour 7 - Räikkönen au top, Haas et Manor souffrent

Article précédent

Jour 7 - Räikkönen au top, Haas et Manor souffrent

Article suivant

Kvyat ne sait pas à quoi s'attendre à Melbourne

Kvyat ne sait pas à quoi s'attendre à Melbourne
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021