Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
12 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
20 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
34 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
69 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
82 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
104 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
118 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
139 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
153 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
181 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
188 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
202 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
209 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
222 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
237 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
244 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
258 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
272 jours

Renault : Perdre McLaren n'a "absolument aucun impact" financier

partages
commentaires
Renault : Perdre McLaren n'a "absolument aucun impact" financier
Par :
16 oct. 2019 à 06:25

Renault affirme que ne plus compter McLaren comme client à partir de 2021 n'aura aucune conséquence sur le plan financier et permettra à l'écurie de se concentrer pleinement sur l'aspect technique.

L'écurie McLaren a annoncé il y a plusieurs semaines qu'à partir de 2021 elle serait équipée d'unités de puissance Mercedes, délaissant ainsi la fourniture de moteurs par Renault, qui a débuté en 2018. En conséquence, le constructeur français n'aura que sa propre équipe à fournir. Même si du côté de la marque à l'Étoile, on se réjouit de pouvoir multiplier les contrats et d'en tirer avantage, le Losange voit du positif dans le fait de pouvoir se concentrer uniquement sur lui.

En tout cas, sur le court terme, Cyril Abiteboul affirme qu'il n'y aura pas d'impact négatif : "Pour l'année prochaine en particulier, il n'y a pas d'impact car le moteur pour la saison prochaine est terminé. Il est déjà sur le banc d'essai. Vous savez qu'il s'agit d'un développement à long terme, donc rien n'aura d'impact sur ce que nous faisons pour 2020."

Lire aussi :

"Ça aura un impact sur ce que nous pourrons faire en vue de 2021, sur la base du fait que, quand vous avez plusieurs clients, en particulier de la façon dont Renault procède, nous essayons toujours de satisfaire tout le monde en prenant en compte tous les commentaires au niveau de l'installation et ainsi de suite, donc il s'agira d'une distraction de moins. Nous pourrons nous concentrer sur nous-mêmes et juste sur nous-mêmes. Et c'est tout."

Sur le plan financier, la fin de la fourniture à des clients, et donc de la rentrée d'argent qui va avec, pourrait apparaître comme un coup dur. Mais le directeur général de Renault explique que la limitation des prix pour les clients ainsi que l'importante sous-traitance dans le processus de fabrication des moteurs font que la vente d'unités de puissance n'a jamais permis le moindre profit.

"D'un point de vue économique, il n'y a absolument aucun impact parce que nous vendons, plus ou moins, au coût de fabrication en raison de la limitation des prix. Donc, franchement, ce n'est rien, qu'il s'agisse d'une bonne nouvelle, parce qu'il est toujours satisfaisant de voir votre produit être utilisé par plusieurs équipes, vous savez. Mais au niveau de ce que nous devons accomplir et réussir pour Renault, ça n'a absolument aucun impact."

Article suivant
Photos - Les victoires de Jochen Rindt en Formule 1

Article précédent

Photos - Les victoires de Jochen Rindt en Formule 1

Article suivant

GP de Miami : un accord de principe et un tracé révélés

GP de Miami : un accord de principe et un tracé révélés
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault Sport
Auteur Fabien Gaillard