Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
04 sept.
EL1 dans
24 jours
11 sept.
Prochain événement dans
30 jours
25 sept.
EL1 dans
45 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
58 jours
23 oct.
Prochain événement dans
72 jours
31 oct.
Prochain événement dans
80 jours

Renault planche déjà sur un gros programme d'évolutions

partages
commentaires
Renault planche déjà sur un gros programme d'évolutions
Par :
23 févr. 2016 à 15:00

Après l'intégration du moteur Renault au châssis de l'ancienne équipe Lotus, les efforts du constructeur français se portent déjà sur les développements 2016.

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team avec Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team

L'équipe Renault Sport F1 n'a pas caché le fait que son package châssis n'a que peu évolué en termes de philosophie entre la saison dernière et cette nouvelle année. En revanche, des adaptations tout de même importantes ont été nécessaires en un laps de temps réduit pour permettre au team d'Enstone d'accueillir son unité de puissance d'usine Renault, après avoir été équipé du power unit client Mercedes-Benz.

Désormais, au-delà de la conception qui marquait en soi une course contre la montre pour arriver à temps à Barcelone, Renault planifie de nombreux développements en cours de saison. Le team espère que son organisation permettra vite de maintenir le rythme nécessaire pour maintenir le même delta de performance par rapport aux écuries de tête, voire même le réduire. 

Des développements déjà prévus

"Nous avons un intense plan de développement sur la saison", décrit Nick Chester, Directeur Technique Renault. "Notre programme aéro est en cours et nous allons essayer d’amener des évolutions sur la carrosserie pour disposer d’encore plus d’appui sur l’auto. En parallèle, nous avons aussi un programme sur les suspensions, avec des introductions d’évolutions mécaniques et des évos considérables prévues consécutivement à Barcelone. A part cela, notre objectif est de connaitre un hiver de tests avec un programme normal, en plaçant du kilométrage dans l’auto et les pièces, et établissant de la confiance dans tous les systèmes".

Renault affirme en tous les cas avoir déjà trouvé un surplus de puissance sans devoir sacrifier la fiabilité. Du côté moteur, la phase d'intégration est toujours en cours, mais la concentration sur l'unité de puissance ne concerne pas uniquement son adaptation au châssis.

"2016 est une opportunité réelle pour nous tous chez Renault", commente Rémi Taffin. "Il s’agit d’une chance de transformer les leçons de 2015 en quelque chose de positif et de créer de solides fondations avec Viry et Enstone".

Une intégration "sans problème"

"Nous avons déjà fait de bons pas en avant sur le peu de temps que nous avons travaillé ensemble", poursuit l'ingénieur français, qui rappelle indirectement que cette étape n'est pas toujours facile, comme l'a illustré la collaboration récente avec Red Bull. "Intégrer l’unité de puissance au châssis fut une tâche énorme mais il s’agit d’une preuve de bon vouloir des deux parties que d’avoir été capables d’adapter aussi bien le power unit que le châssis. Cela s’est passé sans problème dès le premier démarrage, ce qui était loin d’être donné avec un plan de route si serré."

Comme le châssis, l’unité de puissance utilisée cette année est une poursuite du travail débuté l’an dernier avec des extensions du concept à un autre niveau.

"Nous avons fait des changements dans la chambre de combustion, sur le turbo et du côté de l’électronique pour fournir plus de puissance, sans sacrifier la fiabilité. Pour le moment, les tests sur le banc d’essais ont été prometteurs et nous sommes impatients de recevoir le retour des pilotes en piste".

Horner met en garde la F1 contre la grille inversée ou les lests

Article précédent

Horner met en garde la F1 contre la grille inversée ou les lests

Article suivant

Haas - Un problème de cuisson aurait causé le bris de l’aileron

Haas - Un problème de cuisson aurait causé le bris de l’aileron
Charger les commentaires