Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Renault : Les plans de licenciement vont distraire les top teams

partages
commentaires
Renault : Les plans de licenciement vont distraire les top teams
Par :
17 janv. 2019 à 08:32

Renault estime que la distraction liée au fait que les écuries de pointe devront procéder à des licenciements une fois le plafond budgétaire instauré pourrait aider les plus petites structures à gagner du terrain.

Alors que les écuries à gros budgets comme Mercedes, Ferrari et Red Bull possèdent actuellement un avantage clair en raison de leurs immenses ressources, le directeur général de Renault, Cyril Abiteboul, pense que la réduction des coûts qui devrait intervenir à l'horizon 2021 pourrait changer la situation.

Même s'il accepte que le budget du Losange ne soit pas suffisant pour lui permettre de combler l'écart avec les top teams à court terme, il estime que les difficultés qui surgiront quand certaines équipes devront réduire la voilure pourraient les mettre face à des casse-tête "majeurs"

Lire aussi :

"Nous savons que nous avons un énorme déficit de ressources par rapport aux écuries contre lesquelles nous voulons au final nous battre", a déclaré Abiteboul. "Mais nous savons également que des choses comme le budget capé vont à un moment donné entrer en vigueur. Ça n'a pas de sens d'accumuler les ressources en sachant que nous devrons les réduire. À certains égards, ça ne serait pas professionnel de faire ça, d'engager des gens que nous aurons peut-être à perdre à l'avenir."

"Nous sommes exactement au niveau où la F1 s'attend à ce que les constructeurs soient, donc il faut que nous acceptions de ne plus bouger. Je dirais donc que notre désavantage sera les ressources que nous aurons lors des deux prochaines années."

"Mais notre avantage est que nous n'aurons pas la distraction d'avoir à penser à l'avenir. On peut se concentrer sur la course et pas avoir à réfléchir à un plan de licenciement qui sera une distraction énorme, soyons honnêtes, pour la direction des équipes qui sont plus grandes que nous. Il y a les pour et les contre, je ne me plains pas, nous avons un plan et nous allons le mettre en oeuvre."

Lire aussi :

Après l'investissement massif de Renault dans son usine d'Enstone depuis son retour en tant qu'équipe officielle en 2016, Abiteboul est confiant que les fruits de ces efforts feront une grande différence lors de la saison à venir.

Lorsqu'il lui a été demandé s'il était excité ou nerveux à propos de 2019, Abiteboul a répondu : "Je pense que ce serait inquiet ou nerveux si nous n'avions pas les gains que nous voyons. Mais nous devons être prudents. Nous ne connaissons pas les gains des autres, mais ma confiance ainsi que la confiance et l'état d'esprit positif de l'équipe viennent également de l'énergie que nous ressentons partout."

"Le groupe de personnes qui se réunissent, qui se comprennent les unes les autres ; les changements que Marcin [Budkowski] implémente à Enstone, la stabilité et l'accélération à Viry grâce à un certain nombre de recrutements qui sont enfin en place... Tout cela me donne de la confiance et de l'optimisme plutôt que de l'inquiétude pour [la saison à venir]".

Article suivant
Lauda est sorti de l'hôpital

Article précédent

Lauda est sorti de l'hôpital

Article suivant

Pérez : Racing Point était un choix plus prometteur que McLaren

Pérez : Racing Point était un choix plus prometteur que McLaren
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Jonathan Noble