Renault se rapproche de la quatrième place tant convoitée

partages
commentaires
Renault se rapproche de la quatrième place tant convoitée
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
31 oct. 2018 à 16:45

La sixième place de Nico Hülkenberg au Mexique signifie que Renault dispose désormais d'une certaine marge pour assurer la quatrième place du championnat du monde des constructeurs, deux manches avant le terme de la saison.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, et Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 devant Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18

L'équipe franco-anglaise dispose désormais d'un matelas de sécurité au classement général, quoi qu'il advienne de l'appel fait par l'équipe Haas concernant l'attribution des points liés à l'exclusion de Romain Grosjean à Monza.

Renault s'est montré rapide dès le début du week-end mexicain et a déroulé une confiante stratégie à un unique arrêt dimanche, prenant le départ en pneus hypertendres. Hülkenberg a franchi la ligne d'arrivée dans la position de "best of the rest" pour la seconde course consécutive et est le pilote non Mercedes/Ferrari/Red Bull à avoir inscrit le plus de points en 2018. Renault a toutefois eu un rappel à l'ordre avec l'abandon de Carlos Sainz sur cause mécanique.

Le team d'usine dispose désormais d'une avance de 30 points sur Haas. En cas de victoire de l'équipe américaine dans son appel auprès de la FIA et de requalification de Grosjean, l'écart entre les deux équipes se réduirait de dix unités.

Lire aussi :

"Cela semble bon, mais il reste deux courses", commente Marcin Budkowski, directeur exécutif Renault Sport F1, à Motorsport.com. "Bien entendu, il y a un appel jeudi [1er novembre] et dix points sont dans la balance. La meilleure chose sera de rester quatrième devant Haas quel que soit le résultat de l'appel."

Mexico a donné du baume au cœur des membres de l'équipe. "Ce fut un week-end solide. Il s'agissait d'une course de gestion des pneus mais nous avons pris des points et nos adversaires principaux n'en ont pas pris, ce qui est bon pour nous. Il est dommage d'avoir perdu une voiture car nous aurions pu être sixième et septième. C'était un problème de batterie mais nous étudions encore cela."

Budkowski rappelle que tous au sein du team savaient les résultats des essais libres de vendredi très flatteurs, alors que Renault s'était retrouvé en troisième position derrière les deux Red Bull, et devant les Mercedes et Ferrari, qui ont finalement repris l'avantage au terme du GP.

"Ce fut une grande [source de] motivation. Nous avions connu un bon week-end à Austin après trois courses difficiles et il y avait donc beaucoup de visages heureux vendredi. Nous savions que nous ne nous trouvions pas là où nous étions supposés l'être, mais il s'agissait de notre rythme de vendredi et celui affiché en course était aussi très solide ; plus que celui de Haas, de Sauber et de Force India, et nous avons vraiment bien géré nos pneus."

Chaque piste dispose de ses propres caractéristiques, et à n'en pas douter, Mexico a tourné à l'avantage de Renault et plus généralement de ses unités de puissance. Le constructeur a été récompensé par la pole position de Ricciardo samedi et par la victoire de Max Verstappen dimanche.

"Chaque piste a ses propres caractéristiques. Mexico est un circuit qui nous convient bien, aussi bien du point de vue du châssis que du point de vue du moteur. Le Brésil sera un peu plus difficile mais Abou Dhabi sera bon pour nous", estime-t-il, tout en restant prudent sur le dénouement de la saison. "Le milieu de plateau est tellement resserré dans un ou deux dixièmes que cela peut envoyer quelques places derrière. C'était un bon tracé pour nous et il est bien que nous en ayons extrait les points."

Article suivant
Technique - Des voitures modifiées pour la haute altitude

Article précédent

Technique - Des voitures modifiées pour la haute altitude

Article suivant

Hamilton : La victoire Mercedes à Monza, un coup dur moral pour Ferrari

Hamilton : La victoire Mercedes à Monza, un coup dur moral pour Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes Haas F1 Team , Renault F1 Team
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités