Renault refuse "que la nervosité prenne le pas"

Le constructeur français n'a pas marqué le moindre point à Barcelone, comme ce fut déjà le cas sur deux autres Grands Prix depuis le début de saison. La situation pousse à des remises en question, mais pas à la panique générale.

Renault refuse "que la nervosité prenne le pas"
Charger le lecteur audio

Renault voulait véritablement lancer sa saison à l'occasion du retour en Europe, c'est raté. Au lieu de ça, l'écurie française n'a pas inscrit le moindre point ce dimanche à Barcelone, enregistrant son troisième zéro pointé en cinq Grands Prix, le deuxième consécutif. Sans parler encore de sinistrose, le fait est que, sur le plan comptable comme de la performance, le déficit est lourd. Et voici le Losange qui glisse à la huitième place du championnat constructeurs avant de se rendre à Monaco.

Rien de rédhibitoire, mais le constat engendrera forcément des réponses à apporter. Cyril Abiteboul ne le nie pas, mais insiste sur la nécessité de ne pas laisser panique et nervosité s'emparer de ses troupes, alors que deux journées d'essais forcément utiles se profilent la semaine prochaine en Catalogne. 

Lire aussi :

Après avoir vu Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg terminer hors des points, le directeur général de Renault F1 met principalement en cause les qualifications qui ont mal tourné, pour des raisons diverses, ainsi que la nature du circuit espagnol. Mais il sait aussi très bien que ces éléments ne suffiront pas à expliquer à eux seuls la situation dans laquelle se retrouve le constructeur français, bien loin de ses objectifs en ce début de saison.

"C’est effectivement la fin d’un week-end compliqué", admet Cyril Abiteboul au micro de Canal+. "C’est très compliqué de dépasser à Barcelone. Le week-end a clairement été gâché par une très mauvaise qualification, pour des raisons différentes, chez les deux pilotes. Ça marque une étape, cinq courses, maintenant c’est le moment de tirer un bilan et d’analyser tout ça. On a des essais très importants dans la semaine à Barcelone, une fois qu’on aura ça derrière nous on pourra être capables de revenir vers une analyse de la situation et quand même vers des mesures associées à ce début de saison."

Le Français ne se dérobe pas en reconnaissant volontiers que "ce n'est pas le début de saison qu'on veut". Néanmoins, il maîtrise son discours pour ne pas voir la situation imploser, et au contraire voir les rangs se resserrer pour sortir au plus vite de l'ornière. 

"Il y a déjà un plan d’action très concret, des mesures qui ont été prises, d’autres à venir", promet-il. "Encore une fois, on va analyser tout ça, on va se poser. Il ne faut pas non plus que la nervosité prenne le pas. On a un genou à terre, l’erreur serait de rester avec ce genou à terre. Ce qu’il faut, c’est qu’on se relève."

Nico Hulkenberg, Renault R.S. 19, arrive dans la voie des stands avec des dégâts à l'aileron avant

partages
commentaires
Ferrari estime avoir donné des consignes "au bon moment"
Article précédent

Ferrari estime avoir donné des consignes "au bon moment"

Article suivant

Aucune pénalité pour l'accrochage entre Stroll et Norris

Aucune pénalité pour l'accrochage entre Stroll et Norris
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021