Renault relate sa course contre la montre

Lorsque le calendrier 2010 a été publié en fin 2009, on a pu constater que les Grand Prix d’Espagne et de Monaco allaient se suivre à quelques jours d’intervalle

Lorsque le calendrier 2010 a été publié en fin 2009, on a pu constater que les Grand Prix d’Espagne et de Monaco allaient se suivre à quelques jours d’intervalle.

C’est une première. Les courses qui se suivent un weekend après l’autre présentent toujours un défi logistique mais avec Monaco, les choses se compliquent encore un peu plus…

Le Grand Prix de Monaco est particulier. Pour commencer, le weekend débute un jour plus tôt, les essais libres ayant lieu le jeudi. Deuxièmement, l’espace est plus restreint : les camions doivent se faufiler dans les rues étroites de la Principauté pour arriver à destination.

Le premier défi à relever pour l’équipe, c’est de transporter les voitures de Barcelone à Monaco le plus rapidement possible comme nous l’explique Geoff Simmonds, coordinateur de l’équipe : "Avec si peu de temps à notre disposition entre les deux courses, nous avons mis en place de nouvelles tactiques pour arriver à Monaco aussi tôt que possible."

"L’équipe de support est partie vers minuit dans un bus couchette dimanche soir. Elle est arrivée à Monaco lundi matin, tout comme les camions. Les gars ont alors débuté le travail d’installation du garage et de l’hospitalité sans traîner."

Les autres mécaniciens et ingénieurs ont pris la route pour Monaco en voiture et sont arrivés le lundi soir. Le travail sur les voitures débute mardi matin. Le chef mécanicien Gavin Hudson explique que l’équipe de course a dû tout faire pour préparer les voitures avant minuit, heure à laquelle elles sont parties de Barcelone.

"Afin de gagner du temps dimanche, nous avons introduit une nouvelle procédure de service entre ces deux courses. Normalement, toutes les pièces des suspensions sont enlevées de la voiture et retournent à Enstone pour inspection mais maintenant nous avons fait cela sur place. Cela nous a fait gagner du temps pour partir le plus rapidement possible pour Monaco."

Un autre élément qui complique un tout petit peu la donne, c’est l’arrivée du nouveau motorhome qui s’est faite en début de saison européenne. Il est plus grand que l’ancien et plus sophistiqué à assembler et à démonter.

Afin de gérer cela, l’équipe a fait appel à quelques personnes supplémentaires de l’usine d’Enstone pour aider l’équipe de huit personnes déjà en place. De cette manière, il a été entièrement démonté à l’aube le lundi matin et en route pour Monaco. L’équipe aura donc toute la journée du mardi et du mercredi afin de le mettre en place et prêt pour jeudi matin.

[Communiqué de Renault F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités