Séparation Ricciardo-Renault : le COVID-19 a-t-il tout changé ?

Daniel Ricciardo quittera-t-il Renault à contrecœur ? L'écurie française nourrit une part de regret, sans toutefois vouloir réécrire le scénario.

Séparation Ricciardo-Renault : le COVID-19 a-t-il tout changé ?

Il n'est plus temps de refaire l'histoire, mais chez Renault, on a l'intime conviction que Daniel Ricciardo aurait pris une décision différente pour son avenir si le jeu des chaises musicales ne s'était pas accéléré avant même le début de la saison 2020. Celle-ci a débuté très tardivement, au début de l'été, en raison de la pandémie de COVID-19, et Ferrari a fait le choix de ne pas prolonger Sebastian Vettel dès le printemps. La Scuderia préférant Carlos Sainz au pilote allemand, cela a libéré un baquet chez McLaren, que Ricciardo a saisi rapidement pour 2021. Renault n'avait alors comme arguments qu'une saison 2019 très compliquée, qui avait déçu l'Australien… et pas les performances solides, agrémentées de deux podiums, dont l'équipe d'Enstone dispose aujourd'hui. Le pilote de 31 ans a-t-il lui-même été surpris par le niveau de performance de Renault cette saison ?

"Je suis sûr qu'il l'a été", affirme Alan Permane, directeur sportif de Renault, sur le site officiel de la F1. "Je lui dis chaque semaine : 'Il n'est pas trop tard pour que tu changes d'avis'. Sérieusement, je le fais. C'est bien sûr un peu ironique, et évidemment je sais qu'il ne peut pas changer d'avis, et il n'a même pas la prétention de dire qu'il l'envisagerait, par respect pour sa nouvelle équipe. Qui sait ? Si ça avait été une saison normale et que des gens n'avaient pas eu l'idée de faire des changements dans leur équipe avant même les premiers tours de roue, qui sait où nous en serions maintenant ? Sans ça, Fernando ne serait pas de retour. Une porte se ferme, une autre s'ouvre pour l'équipe."

Lire aussi :

Dans une saison "normale" qui aurait débuté en mars et permis de découvrir plus tôt le niveau réel de Renault, qui lutte encore aujourd'hui pour la troisième place du championnat constructeurs, Permane est donc convaincu que Ricciardo aurait été tenté de prolonger son contrat. Le scénario sera différent, et tout en préparant très activement son remplacement par Fernando Alonso l'an prochain, l'écurie a conscience qu'elle va perdre un élément fédérateur.

"Il est très cool, dans la voiture comme en dehors", décrit Permane. "On n'en rencontre pas beaucoup qui sont à peu près les mêmes dans les deux cas, et il a fait un excellent travail en construisant une équipe très forte autour de lui pour ce qui est de l'ingénierie et des mécaniciens. Avant le COVID, quand il venait à l'usine et que toute l'équipe était rassemblée dans l'atelier, on pouvait voir que tout le monde l'aimait. Nico [Hülkenberg] a été dans l'équipe un moment et il était bien aimé, et Daniel est arrivé et il a passé du temps avec les gens dans le garage. Je suis sûr que Nico s'est dit : 'Pourquoi fait-il ça ? Que fait ce gars ?' Il l'a fait car il aime ça. Et ça bâtit une équipe forte."

Pour Permane, il ne fait aucun doute que Ricciardo est un Champion du monde en puissance. "Ils ne sont pas nombreux sur la grille", précise-t-il. "Je parle uniquement sur la base de ce que je vois. J'en vois un peu plus de Daniel, mais il y a lui, il y a Lewis [Hamilton], il y a Charles [Leclerc] et il y a Max [Verstappen]. Tous les quatre sont à un niveau différent. Sans manquer de respect à Esteban [Ocon], il est juste un demi-dixième ou un dixième derrière, et dans notre situation, ça peut être énorme. Il s'efforce de combler cet écart, d'apprendre de Daniel partout où il le peut."

partages
commentaires
La F1 vise désormais 24 Grands Prix par an avec des rotations

Article précédent

La F1 vise désormais 24 Grands Prix par an avec des rotations

Article suivant

Hamilton le bâtisseur : "Je comprends ce que Schumacher a fait"

Hamilton le bâtisseur : "Je comprends ce que Schumacher a fait"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021