Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
50 jours
09 mai
Prochain événement dans
67 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
99 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
106 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
123 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
141 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
155 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
183 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
190 jours
12 sept.
Course dans
197 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
211 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
214 jours
10 oct.
Course dans
224 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
239 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
246 jours
07 nov.
Course dans
253 jours

Séparation Ricciardo-Renault : le COVID-19 a-t-il tout changé ?

Daniel Ricciardo quittera-t-il Renault à contrecœur ? L'écurie française nourrit une part de regret, sans toutefois vouloir réécrire le scénario.

partages
commentaires
Séparation Ricciardo-Renault : le COVID-19 a-t-il tout changé ?

Il n'est plus temps de refaire l'histoire, mais chez Renault, on a l'intime conviction que Daniel Ricciardo aurait pris une décision différente pour son avenir si le jeu des chaises musicales ne s'était pas accéléré avant même le début de la saison 2020. Celle-ci a débuté très tardivement, au début de l'été, en raison de la pandémie de COVID-19, et Ferrari a fait le choix de ne pas prolonger Sebastian Vettel dès le printemps. La Scuderia préférant Carlos Sainz au pilote allemand, cela a libéré un baquet chez McLaren, que Ricciardo a saisi rapidement pour 2021. Renault n'avait alors comme arguments qu'une saison 2019 très compliquée, qui avait déçu l'Australien… et pas les performances solides, agrémentées de deux podiums, dont l'équipe d'Enstone dispose aujourd'hui. Le pilote de 31 ans a-t-il lui-même été surpris par le niveau de performance de Renault cette saison ?

"Je suis sûr qu'il l'a été", affirme Alan Permane, directeur sportif de Renault, sur le site officiel de la F1. "Je lui dis chaque semaine : 'Il n'est pas trop tard pour que tu changes d'avis'. Sérieusement, je le fais. C'est bien sûr un peu ironique, et évidemment je sais qu'il ne peut pas changer d'avis, et il n'a même pas la prétention de dire qu'il l'envisagerait, par respect pour sa nouvelle équipe. Qui sait ? Si ça avait été une saison normale et que des gens n'avaient pas eu l'idée de faire des changements dans leur équipe avant même les premiers tours de roue, qui sait où nous en serions maintenant ? Sans ça, Fernando ne serait pas de retour. Une porte se ferme, une autre s'ouvre pour l'équipe."

Lire aussi :

Dans une saison "normale" qui aurait débuté en mars et permis de découvrir plus tôt le niveau réel de Renault, qui lutte encore aujourd'hui pour la troisième place du championnat constructeurs, Permane est donc convaincu que Ricciardo aurait été tenté de prolonger son contrat. Le scénario sera différent, et tout en préparant très activement son remplacement par Fernando Alonso l'an prochain, l'écurie a conscience qu'elle va perdre un élément fédérateur.

"Il est très cool, dans la voiture comme en dehors", décrit Permane. "On n'en rencontre pas beaucoup qui sont à peu près les mêmes dans les deux cas, et il a fait un excellent travail en construisant une équipe très forte autour de lui pour ce qui est de l'ingénierie et des mécaniciens. Avant le COVID, quand il venait à l'usine et que toute l'équipe était rassemblée dans l'atelier, on pouvait voir que tout le monde l'aimait. Nico [Hülkenberg] a été dans l'équipe un moment et il était bien aimé, et Daniel est arrivé et il a passé du temps avec les gens dans le garage. Je suis sûr que Nico s'est dit : 'Pourquoi fait-il ça ? Que fait ce gars ?' Il l'a fait car il aime ça. Et ça bâtit une équipe forte."

Pour Permane, il ne fait aucun doute que Ricciardo est un Champion du monde en puissance. "Ils ne sont pas nombreux sur la grille", précise-t-il. "Je parle uniquement sur la base de ce que je vois. J'en vois un peu plus de Daniel, mais il y a lui, il y a Lewis [Hamilton], il y a Charles [Leclerc] et il y a Max [Verstappen]. Tous les quatre sont à un niveau différent. Sans manquer de respect à Esteban [Ocon], il est juste un demi-dixième ou un dixième derrière, et dans notre situation, ça peut être énorme. Il s'efforce de combler cet écart, d'apprendre de Daniel partout où il le peut."

La F1 vise désormais 24 Grands Prix par an avec des rotations

Article précédent

La F1 vise désormais 24 Grands Prix par an avec des rotations

Article suivant

Hamilton le bâtisseur : "Je comprends ce que Schumacher a fait"

Hamilton le bâtisseur : "Je comprends ce que Schumacher a fait"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021