Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Renault : "Le sous-virage est notre ennemi"

partages
commentaires
Renault : "Le sous-virage est notre ennemi"
Par :
29 juin 2018 à 17:40

L'écurie française a connu une journée relativement compliquée sur le Red Bull Ring, avec des problèmes de sous-virage et une progression trop faible entre les Essais Libres 1 et 2.

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 fait des étincelles
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team et Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18

Renault a été clairement repoussé en dehors du top 10 lors des deux premières séances d'essais du Grand Prix d'Autriche 2018 de F1, victime d'un problème de sous-virage qui n'a pas permis à la structure d'Enstone de progresser entre les deux séances.

Quinzième en EL1 et en EL2, Nico Hülkenberg explique : "C’était un vendredi assez classique. L’équilibre de la voiture est un peu perfectible, donc nous en avons fait notre priorité. Nous n’avons pas progressé autant que voulu entre les deux séances. Le sous-virage est jusqu’ici notre ennemi, mais fort heureusement, c’est un ennemi que nous connaissons bien ! Nous avons donc de bonnes solutions pour y remédier avant les qualifications de demain."

Des propos qui font écho à ceux de Carlos Sainz, 11e des EL2, qui sait que la R.S.18 a du potentiel : "Aujourd’hui, nous avons travaillé dur pour trouver les bons réglages et l’on peut voir qu’il reste encore un peu de travail. Néanmoins, nous avons couvert un bon nombre de tours et nous savons ce que nous devons améliorer pour disposer d’une voiture plus rapide et plus équilibrée. Je pense que le potentiel est là, donc j’ai hâte d’être à demain."

Du côté du staff, Bob Bell, directeur de la technologie, espère notamment que les conditions climatiques aideront Renault à retrouver le bon chemin : "Nous n’avons pas vraiment trouvé le bon équilibre sur nos monoplaces aujourd’hui. Chez les pilotes, ni l’un ni l’autre n’en était satisfait puisque le sous-virage était beaucoup plus prononcé que souhaité. Comme cela nuit au train avant, cela impacte négativement les pneus."

"Nous pouvons réaliser de grands progrès sur cet aspect sur la suite du week-end, surtout si la température de la piste monte un peu. La voiture s’est montrée fiable et le nouveau système du MGU-K fonctionne bien. Nous avons toutes les informations dont nous avons besoin. À nous maintenant d’atteindre un meilleur équilibre."

Article suivant
Photos - Vendredi au GP d'Autriche

Article précédent

Photos - Vendredi au GP d'Autriche

Article suivant

La FIA répond aux critiques de Grosjean

La FIA répond aux critiques de Grosjean
Charger les commentaires