Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Renault Sport Racing garde finalement son président

partages
commentaires
Renault Sport Racing garde finalement son président
Par :
18 janv. 2019 à 15:50

Thierry Koskas ne remplace finalement pas Jérôme Stoll au poste de président de Renault Sport Racing.

Nommé président de Renault Sport F1 en juillet 2014 puis de Renault Sport Racing en janvier 2016, Jérôme Stoll était censé céder son poste à Thierry Koskas, qui était déjà membre du comité exécutif du Groupe Renault. Koskas allait ainsi, selon le communiqué alors envoyé par le Losange, "poursuivre le travail engagé par Jérôme Stoll et amener l’équipe au meilleur niveau de la discipline".

La marque française vient toutefois d'annoncer que Stoll allait rester président pour une raison très simple : Koskas a finalement quitté le Groupe Renault. Aucun détail supplémentaire n'a été communiqué.

Lire aussi :

Ayant classé son écurie de Formule 1 à la quatrième place du championnat en 2018, Renault espère poursuivre son ascension de la hiérarchie cette saison, désormais avec un vainqueur en Grand Prix dans ses rangs : Daniel Ricciardo, qui rejoint donc Nico Hülkenberg à Enstone.

"Daniel coûte plus cher que d'autres pilotes", commente Alain Prost, ambassadeur de Renault, dans les colonnes du Guardian. "Nous en avions besoin pour aider l'équipe, donc nous l'avons fait. L'argent n'est pas un problème, mais il doit être justifié. Nous avons désormais deux pilotes de pointe, peut-être l'un des meilleurs line-ups en F1 à ce jour. Et ce sont des pilotes Renault, qui ne sont pas sous contrat avec Red Bull ou Mercedes. Cela montre à tout le monde, chez nous et ailleurs, que nous voulons être les meilleurs et prendre les bonnes décisions au bon moment."

Quant au directeur technique Bob Bell, il s'attend à ce que l'impact du recrutement de Ricciardo soit ressenti au-delà du pilotage, alors que l'écurie française poursuit (et est proche d'achever) la restructuration entamée il y a trois ans : "Cela envoie tous les bons messages, cela indique à quel point Renault est sérieux à ce sujet. Cela bâtit la confiance dans l'écurie, ce qui nous aide beaucoup à attirer les talents. C'est clairement la bonne équipe."

Article suivant
McLaren et Norris s’attendent à des "erreurs de débutant"

Article précédent

McLaren et Norris s’attendent à des "erreurs de débutant"

Article suivant

Red Bull : "La Formule E n'est qu'une excuse marketing"

Red Bull : "La Formule E n'est qu'une excuse marketing"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel