Renault utilise 11 jetons moteur pour les USA

Renault a utilisé 11 de ses 12 jetons de développement restants pour une évolution moteur que Red Bull pourra utiliser au Grand Prix des États-Unis.

Le motoriste français indique clairement depuis plusieurs mois qu'il souhaite un changement de spécification majeur en fin de saison plutôt qu'échelonné au fil de la saison.

Alors qu'assurer la fiabilité de l'évolution n'allait pas forcément être possible pour Austin, les ingénieurs de Viry-Châtillon ont donné leur feu vert pour ce weekend.

Malgré la confiance affichée envers ces changements, la décision d'utiliser ou non la nouvelle spécification de l'unité de puissance n'a pas encore été prise.

Renault souhaite consulter Red Bull pour décider si le bénéfice de puissance sera un avantage malgré la pénalité de places sur la grille dont Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo écoperont s'ils l'utilisent.

Cependant, il pourrait également être décidé de sacrifier ce weekend pour être en mesure de réaliser de meilleurs résultats lors des trois dernières courses de la saison.

Le moteur à combustion interne est la priorité

Selon les informations de Motorsport.com, ces changements sont focalisés sur un moteur à combustion interne plus puissant et plus efficient, avec l'espoir de réduire l'écart sur Mercedes et Ferrari.

Renault avait retardé les évolutions liées à la performance jusqu'à présent pour se concentrer sur la fiabilité. Le Losange n'a désormais plus qu'un jeton de développement à dépenser.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP des Etats-Unis
Circuit Circuit of the Americas
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags renault