Renault veut retrouver davantage de puissance

Après 12 jours d'essais d'avant-saison à Jerez puis Barcelone, Renault Sport F1 pense avoir assuré la fiabilité de son unité de puissance et se montre optimiste au sujet de la performance, visiblement en progrès par rapport à la saison 2014

Après 12 jours d'essais d'avant-saison à Jerez puis Barcelone, Renault Sport F1 pense avoir assuré la fiabilité de son unité de puissance et se montre optimiste au sujet de la performance, visiblement en progrès par rapport à la saison 2014.

Cyril Abiteboul, Directeur Général de Renault Sport F1, constate en effet que les quatre pilotes Red Bull et Toro Rosso sont parvenus à boucler leurs simulations de course. Le V6 turbo du manufacturier français est donc en bonne santé, à moins d'une semaine maintenant du rendez-vous de Melbourne.

"Le bilan des essais hivernaux est raisonnablement positif," déclare Abiteboul. "Avant Jerez, notre priorité était la fiabilité et nous restions concentrés sur cet objectif en débarquant à Barcelone. Nous avons réussi à optimiser cela et nous sommes maintenant prêts pour Melbourne."

"Nous misons à présent sur la performance. Je pense que nous marquerons de gros points en Australie, même s'il est difficile de nous comparer aux autres à cet égard. Nous sommes optimistes avant la manche d'ouverture du championnat et nous allons encore travailler dur d'ici là."

De son côté, le Directeur des opérations Rémi Taffin confirme que Renault a atteint tous ses objectifs en termes de programme lors des tests d'avant-saison.

"Nous avons bouclé tout notre programme de développement et nous en sommes évidemment satisfaits," affirme Taffin. "Effectuer le plus grand nombre de kilomètres possible était l'objectif numéro un et nos pilotes ont bouclé l'équivalent de cinq Grand Prix pour les seuls essais de Barcelone."

La performance est la nouvelle priorité

"Nous avons encore rencontré quelques problèmes en Catalogne mais je suis sûr qu'ils ne se poseront plus à Melbourne," poursuit Taffin. "En termes de performance, nous aurions aimé disposer d'un peu plus de temps mais nous sommes conscients de cette situation depuis longtemps, car nos choix de développement sont particulièrement agressifs."

Le bloc Renault délivra-t-il davantage de puissance d'ici peu ? Sera-t-il en mesure de concurrencer le V6 Mercedes à l'avenir ? Rémi Taffin reste évasif mais affiche là aussi un optimisme mesuré.

"Il y a encore du potentiel à extraire avant le Grand Prix d'Australie, notamment en termes de maniabilité, de souplesse. Je peux toutefois assurer que nous serons au rendez-vous concernant la quantité de puissance délivrée, le plus rapidement possible."

L'an dernier, une fois ses problèmes de fiabilité résolus, le V6 turbo Renault affichait un déficit de puissance notable face aux moteurs Mercedes et Ferrari. Chez Renault Sport F1 comme chez Red Bull et Toro Rosso, l'objectif est donc de travailler main dans la main afin de rendre plus efficace le bloc du constructeur français, dans un délai le plus court possible. Il faudra également faire preuve de stratégie puisque les motoristes doivent utiliser astucieusement leurs jetons de développement.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités