En réponse aux inquiétudes, Yas Marina modifie ses vibreurs "agressifs"

Jugés trop agressifs par les pilotes, les équipes et Pirelli, les nouveaux vibreurs du circuit de Yas Marina situés aux virages 5 et 9 ont été modifiés dans la nuit de vendredi à samedi.

En réponse aux inquiétudes, Yas Marina modifie ses vibreurs "agressifs"

En plus de s'être occupé de ses virages, Yas Marina a également retouché ses vibreurs cette année. Toutefois leur nouvelle forme a posé quelques problèmes pendant les deux premières séances d'essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi. Par conséquent, dans la nuit de vendredi à samedi, les responsables du circuit ont raboté les pointes de la seconde rangée de vibreurs à la sortie des virages 5 et 9, les rendant ainsi plus douces.

La forme de ces vibreurs rappelle celle de ceux de Losail, ayant accueilli le Grand Prix du Qatar le mois dernier. Lors de ce week-end, les monoplaces avaient énormément souffert et quatre pilotes avaient crevé pendant la course, l'enquête de Pirelli révélant par la suite que ces crevaisons avaient été causées par des passages répétés sur les vibreurs.

Les équipes ont donc peur que le scénario de Losail se répète ce week-end, et Pirelli n'était pas plus serein à l'issue de la première journée de roulage.

"[Les vibreurs] sont très similaires [à ceux de Losail], ils ne sont pas exactement pareil", avait expliqué Mario Isola, directeur de Pirelli F1, au sujet des vibreurs. "Surtout, ils sont assez agressifs à la sortie des virages 5 et 9.  Ce sont les plus agressifs. Du virage 1 au virage 4, ce sont les mêmes que l'an dernier, puis il y a différents vibreurs aux virages 12, 13, 14 et 15. À la sortie du virage 16, c'est comme l'an dernier. Donc il y a des différences cette année et ils sont plus agressifs. Il y a aussi des vibreurs différents à la corde des virages, mais c'est évidemment autre chose. Avant tout parce que les pneus subissent moins de charge quand la voiture est à la corde. Et ensuite parce que les pilotes peuvent réussir à ne pas trop les emprunter à la corde."

"Je suis plus inquiet pour les vibreurs extérieurs, surtout aux virages 5 et 9, qui sont les plus agressifs. Nous avons vu lors des deux séances d'essais libres qu'ils roulent principalement sur les vibreurs à la sortie du virage 9, qui est aussi le virage où la vitesse est la plus élevée. Et je suis certain qu'en qualifications, ils utiliseront les vibreurs, et aussi peut-être en course s'ils attaquent. Donc il y a cet élément que nous devons prendre en considération."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Les meilleurs messages radio de Räikkönen
Article précédent

Les meilleurs messages radio de Räikkönen

Article suivant

Räikkönen "sûr" d'être moins rapide qu'en 2001

Räikkönen "sûr" d'être moins rapide qu'en 2001
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021