Pas plus de 40 personnes par équipe sur la grille en 2020

Tour d'horizon des changements apportés au Règlement Sportif 2020 de la F1 suite aux annonces du Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA.

Pas plus de 40 personnes par équipe sur la grille en 2020

L'ensemble des mesures ont été ratifiées par le Conseil Mondial ce vendredi et, dans la foulée, les règlements prenant en compte ces modifications ont été publiés sur le site officiel de la FIA. Cela offre notamment l'opportunité de savoir en détail ce à quoi ressembleront les procédures entourant les courses lors des Grands Prix 2020.

Lire aussi :

Les changements sur la grille

Concernant la grille, des changements notables ont été effectués pour respecter les procédures de distanciation physique en réduisant notamment le nombre de personnes présentes. Ainsi, les écuries ne pourront désormais avoir que 40 personnes sur la grille, soit la moitié des effectifs autorisés au circuit lors de chaque Grand Prix en 2020.

Avec la disparition des cérémonies pré-course, la ligne des stands sera désormais fermée à 20 minutes du départ et non plus à 30. Les pneus devront être montés sur le voitures cinq minutes avant le départ (et aussi lors d'une reprise de course interrompue), contre trois habituellement, et à ce signal "le personnel des équipes et les chariots de matériel doivent commencer à quitter la grille".

Une nouvelle règle indique également que "quand le signal des trois minutes [avant le départ] est indiqué, pas plus de 16 personnes par équipe sont autorisées sur la grille". Les membres restant devront, comme d'habitude, l'avoir quittée avant le signal des 15 secondes avant le départ.

Le podium

Concernant la cérémonie du podium, qui devrait assez drastiquement changer, aucune précision n'a été donnée. Toutefois une grande flexibilité a été laissée dans l'annexe 3 du Règlement Sportif puisqu'il est indiqué qu'à chaque course à huis clos, "la procédure pour la cérémonie du podium sera détaillée dans les Notes de l'épreuve publiées par le directeur de course". En revanche, pour les GP ouverts au public, la procédure normale sera suivie.

Lire aussi :

Allègement des couvre-feux 

Les protocoles mis en place dans la lutte contre l'épidémie de COVID-19 vont ralentir le travail des écuries dans les garages. Ainsi, des modifications ont été apportées pour leur offrir un peu plus de marge vis-à-vis des périodes de couvre-feu.

Elles peuvent désormais travailler une heure plus tard les jeudi et vendredi soirs, avec un couvre-feu d'une durée de huit heures contre neuf auparavant.

Lire aussi :

Commissaires à distance

La FIA a envisagé la possibilité que les commissaires sportifs désignés pour chaque Grand Prix puissent être empêchés de voyager. En conséquence, ceux-ci pourront remplir leur rôle à distance si nécessaire : "Dans des circonstances exceptionnelles, si des commissaires ne sont pas présents au début de l'événement, ils doivent être disponibles et joignables à tout moment pour remplir leurs fonctions."

Limitations aéro 

Dans le cadre d'une modification des restrictions en matière d'essais aéro, les équipes ont désormais la possibilité de travailler cette année sur leurs packages 2022, mais uniquement pour ce qui concerne la vérification de leurs systèmes de freinage. Le reste du travail sur l'aérodynamique pour 2022 doit attendre le 1er janvier 2021.

Pour les souffleries, les règles autorisent "des tests sur banc d'essai visant à développer des composants de systèmes de freinage avec un minimum de conduite d'air et à condition que ces tests ne testent pas simultanément (ou ne fournissent en aucune façon des données ou des connaissances fortuites sur) la performance ou l'endurance de pièces ou de systèmes considérés comme de la carrosserie".

Enfin, les équipes sont autorisées à utiliser la mécanique des fluides numérique (CFD) "dans le seul but de développer des composants de systèmes de freinage et des bancs d'essai associés, mais à l'exclusion de tout développement de conduites d'air et de pièces ou systèmes considérés comme de la carrosserie".

partages
commentaires
Zanardi dans un état "stable", toujours "grave"

Article précédent

Zanardi dans un état "stable", toujours "grave"

Article suivant

Des projets "tombés à l'eau" pour les écuries

Des projets "tombés à l'eau" pour les écuries
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021