Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Compteur à zéro, Giovinazzi ne s'estime pas menacé chez Alfa Romeo

partages
commentaires
Compteur à zéro, Giovinazzi ne s'estime pas menacé chez Alfa Romeo
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
8 juin 2019 à 13:15

Antonio Giovinazzi estime que sa place de titulaire au sein de l'équipe Alfa Romeo n'est pas en danger après un début de saison 2019 frustrant.

Le pilote italien est l'unique représentant de la grille à l'exception des pilotes Williams (Robert Kubica et George Russell) à ne pas avoir ouvert son compteur de points cette saison avec une arrivée dans le top 10 d'une course.

Un week-end monégasque initialement prometteur s'est achevé de manière décevante pour le débutant en raison de pneumatiques mal optimisés en qualifications. En course, l'équipier de Kimi Räikkönen (10e avec 13 points au compteur) a reçu une pénalité pour avoir été à l'origine d'une collision alors qu'il essayait d'engager une remontée dans la hiérarchie.

"Je crois en mon équipe et je pense que l'équipe croit en moi", commente Giovinazzi. "Je suis ici non pas parce que je suis le fils de quelqu'un ou que j'amène beaucoup d'argent, vous savez", poursuit le protégé de Ferrari. "Je suis ici parce que j'ai été assez bon en F2 et que j'ai fait d'assez bonnes choses avec Ferrari ces deux dernières années."

Le parcours récent d'Antonio Giovinazzi fait état d'une seconde place au championnat F2 en qualité de dauphin de Pierre Gasly, en 2016, avant du travail de l'ombre en simulateur et tests et quelques apparitions en F1 ces deux dernières années. Il lui faut néanmoins encore prouver son potentiel en piste aussi vite que possible, alors qu'Alfa lutte en milieu de plateau et que chaque point a une grande importance en raison de la proximité de nombreuses équipes. "J'ai juste besoin d'un petit peu de chance", assure-t-il. "Nous devons tout mettre en place sur le week-end et je pense que lorsque l'auto sera là que je le serai aussi, nous atteindrons de bons résultats. C'est ça qui est important."

Giovinazzi ne s'estime pas sous la menace du groupe de jeunes pilotes de la Ferrari Academy qui aspirent à un passage dans le grand bain chez ce qui devient le junior team de Ferrari. "Non, non, non. Je ne m'en inquiète pas, actuellement. Comme je l'ai dit, nous n'avons fait que six courses et il est impossible de prendre des décisions pour l'an prochain. Je dois juste faire le meilleur travail possible ici et je suis certain que ça ira."

"J'étais à l'usine la semaine passée et nous travaillons dur. Je pense que l'on sait qu'il est trop tôt pour dire : 'tu dois progresser'. Nous n'avons fait que six courses et il y en a encore de nombreuses pour progresser et montrer qui nous sommes et quel peut être notre meilleur résultat."

Nombreux sont les pilotes ayant encore besoin de maîtriser le comportement des pneus cette saison, et Giovinazzi ne fait pas exception à la règle : "Je pense qu'il est vraiment difficile cette année de trouver la fenêtre pneumatique. Et lorsque vous la trouvez, l'auto fonctionne assez bien, elle aussi. Mais lorsque ce n'est pas le cas, c'est difficile, même si c'est la même chose pour tout le monde. Je n'étais pas satisfait à Monaco : nous étions rapides jusqu'aux EL3, puis tout s'est mal passé lors de la pire des séances car il s'agissait des qualifications, et l'on sait à quel point les qualifications sont importantes à Monaco. C'est frustrant, mais il s'agit aussi d'une situation dans laquelle nous avons besoin de progresser. Il nous faut juste comprendre dans quelle fenêtre les pneus fonctionnent. Mais vous savez, nous sommes une jeune équipe aussi et nous progressons course après course et allons aussi essayer de le faire ici, à Montréal."

Article suivant
La nouvelle suspension Williams a fait ses débuts au Canada

Article précédent

La nouvelle suspension Williams a fait ses débuts au Canada

Article suivant

Introduire l'évolution moteur Mercedes, "pas un parcours en douceur"

Introduire l'évolution moteur Mercedes, "pas un parcours en douceur"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Pilotes Antonio Giovinazzi
Équipes Alfa Romeo
Auteur Adam Cooper