Retour aux sources le temps d'un week-end pour Vergne

Le temps d’un week-end, alors qu’il célébrait son 23e anniversaire, Jean-Eric Vergne a effectué un retour aux sources pour le moins original

Le temps d’un week-end, alors qu’il célébrait son 23e anniversaire, Jean-Eric Vergne a effectué un retour aux sources pour le moins original. Jeudi, le pilote Toro Rosso reprenait le chemin de l’école pour une rencontre avec les élèves ingénieurs de l’ESTACA, à Paris.

Face à un amphithéâtre plein à craquer Jean-Eric et Laurent Mekies, ingénieur en chef de Toro Rosso et diplômé de l’ESTACA en 1999, expliquaient en détail les relations entre un pilote et son ingénieur. L’intense et intéressante discussion entre JEV, son ingénieur et les élèves se poursuivaient durant de longues minutes, puis le Français joignait les paroles aux actes en prenant les commandes d’un simulateur de pilotage, sous le regard admiratif de tous les élèves.

Samedi, direction la piste de kart de ses parents, le Racing Kart de Cormeilles, pour les 25 Heures du RKC célébrant les 25 ans de ce complexe unique en Europe. A bord du kart numéro 18, Jean-Eric faisait équipe avec les membres de Toro Rosso : Franz Tost (Team Principal), Laurent Mekies (ingénieur en chef), Luca Furbatto (designer en chef), Phil Charles (ingénieur de course), Alberto Gavarini (chef mécanicien de JEV) et Renaud Derlot (conseiller de JEV).

Parti de la deuxième place sur la grille, Jean-Eric prenait rapidement les commandes de cette course de 25 heures et menait les deux premières heures, jusqu’à ce qu’une violente averse vienne perturber la marche en avant de l’équipage numéro 18. Au milieu d’un plateau de 44 concurrents affichant un niveau exceptionnel, l’équipage Toro Rosso déroulait dans la joie et la bonne humeur sa stratégie. Malgré une pénalité de trois tours suite à un excès de vitesse dans les stands, JEV et ses équipiers rejoignaient la ligne d’arrivée au septième rang.

"J’ai toujours voulu participer à cette course, mais mes parents me l’interdisaient jusqu’à ce week-end," explique Vergne. "Cette année, comme nous avons monté un équipage Toro Rosso avec Franz Tost et tous les autres, ils n’ont pas pu dire non et c’était une manière sympa de célébrer les 25 ans du RKC… Nous avons pris beaucoup de plaisir tous ensemble, malgré la pluie et le froid."

"Compte tenu du niveau des autres équipages nous nous sommes pris au jeu car même si c’est pour le fun, l’esprit de compétition de tous les membres de l’équipe Toro Rosso a repris le dessus. Septième, avec le meilleur tour en course, c’est pas mal. Mais avant tout, nous avons passé un bon week-end tous ensemble. C’était top de se retrouver en toute amitié en dehors d’une course ou d’une séance d’essais. C’était également très sympa de passer du temps avec les autres concurrents, mes parents et tous nos amis du RKC."

Retour désormais aux choses sérieuses, avec le Grand Prix de Barcelone qui se profile dans quelques jours.

[Communiqué de Jean-Eric Vergne]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Renaud Derlot , Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités